François Hollande sera "bien sûr" candidat en 2017, selon une de ses proches

Publié à 07h00, le 29 mars 2016 , Modifié à 07h00, le 29 mars 2016

François Hollande sera "bien sûr" candidat en 2017, selon une de ses proches
François Hollande. © JACQUES DEMARTHON / AFP

En 2011, François Hollande promettait une primaire pour 2017 même s’il était élu président de la République. Primaire à gauche ou pas (le débat n’est pas encore totalement tranché), le chef de l’Etat laisse encore planer le doute. Il a pourtant conditionné sa candidature à une baisse significative du chômage qui pour le moment n'arrive pas malgré une réduction des déficits publics.

Entre temps, on s’active au PS et dans son entourage. Jean-Christophe Cambadélis a fait un flop en appelant les socialistes à se prononcer pour ou contre le chef de l’Etat et Michel Sapin, proche parmi les proches, a jugé publiquement que personne n’était mieux placé que François Hollande pour faire gagner la gauche en 2017.

Dans l’entourage de François Hollande donc, le doute s’estompe peu à peu. Et la sénatrice Frédérique Espagnac, qui est son ancienne attachée de presse, d’affirmer ainsi au Figaro de ce mardi 29 mars :

"

Il ira, bien sûr.

"

Le quotidien rapporte également "qu’en privé", François Hollande "a évoqué lui-même un calendrier". Il juge que Nicolas Sarkozy s’est présenté trop tard pour 2012 en officialisant sa volonté de briguer un second mandat en février seulement. Lui ne fera pas cette erreur s’il retourne au charbon. Et parle d’une prise de décision fin 2016, "fin novembre, début décembre".

Trop tard pour une primaire des gauches qui pourrait avoir lieu les 4 et 11 décembre ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus