François Rebsamen officiellement réélu maire de Dijon

Publié à 14h44, le 10 août 2015 , Modifié à 15h36, le 10 août 2015

François Rebsamen officiellement réélu maire de Dijon
François Rebsamen dans son bureau de l'Hôtel de Ville de Dijon, en 2011 © AFP

ON DEVRAIT JAMAIS QUITTER DIJON - Parti de l'Hôtel de Ville de Dijon pour rejoindre le gouvernement en avril 2014, François Rebsamen retourne dans la capitale des Ducs de Bourgogne. Comme prévu, le ministre du Travail en a été réélu maire, lundi 10 août lors d'un conseil municipal, après le décès du premier édile Alain Millot, le 27 juillet.

Il a été réélu au premier tour avec 46 voix, contre 2 pour l'élu FN Édouard Cavin (qui a présenté sa candidature au dernier moment) et 11 bulletins blancs.

À l'ouverture de la séance, François Rebsamen avait tenu à partager ce "moment d'émotion" dans la ville qu'il a déjà dirigée 13 ans durant :

"J'avais pris l'engagement de revenir, eh bien me revoilà", a-t-il déclaré une fois installé dans le fauteuil de maire, après avoir eu une "première pensée" pour son prédécesseur et ancien adjoint Alain Millot, décédé d'un cancer.

Depuis sa prise de fonction au ministère du Travail il y a seize mois, Pôle emploi a vu affluer plus de 200.000 chômeurs supplémentaires, recensant fin juin 3,55 millions de demandeurs d'emploi en métropole. Il avait même reconnu "l'échec" du gouvernement sur ce dossier.

L'annonce de sa candidature avait occasionné un joli petit cafouillage autour de sa démission du gouvernement, le cumul entre un mandat exécutif local et un poste ministériel étant proscrit par la charte de déontologie du gouvernement. L'ancien président du groupe PS au Sénat s'en est expliqué ce lundi dans Le Parisien, se disant victime d'un "procès d'intention insupportable".

"Il y a là un immense quiproquo : je n'ai jamais envisagé de cumuler les charges de maire de Dijon et de ministre du Travail", a assuré "Rebs", précisant qu'il présenterait sa démission le 19 août.

Restera alors à désigner son successeur rue de Grenelle. Les noms du député aubryiste Jean-Marc Germain, de l'actuel ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll ou du député PS de Côte d'Or Laurent Grandguillaume sont régulièrement évoqués.

À LIRE SUR LE LAB :

Cumul Dijon-ministère : Rebsamen s'estime victime d'un "procès d'intention insupportable"

À LIRE SUR EUROPE1.FR :

Rebsamen remettra sa démission le 19 août

Du rab sur le Lab

PlusPlus