François Ruffin votera pour Emmanuel Macron au 2nd tour mais "restera un opposant ferme"

Publié à 09h50, le 28 avril 2017 , Modifié à 09h50, le 28 avril 2017

François Ruffin votera pour Emmanuel Macron au 2nd tour mais "restera un opposant ferme"
François Ruffin était l'invité d'Elise Lucet, jeudi soir sur France 2. © Capture d'écran Envoyé Spécial
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

Le journaliste François Ruffin, également candidat aux élections législatives dans la Somme, a trouvé une manière de s’allier au front républicain pour le deuxième tour de l’élection présidentielle tout en restant un opposant à la politique d’Emmanuel Macron.

Invité sur le plateau d’Envoyé Spécial, émission enregistrée sur le parking de l’usine Whirlpool à Amiens, juste après le passage mouvementé du candidat d’En Marche ! mardi 25 avril, le réalisateur de Merci Patron a assuré qu’il "glissera un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne" le 7 mai prochain. Mais il apporte une nuance à Envoyé Spécial, diffusé jeudi 27 avril :

C'est un peu comme quand vous allez aux toilettes, vous aimez bien fermer la porte. C'est le principe de l'isoloir, il y a un rideau parce que c’est quand même pas la première fois que je vais avoir à faire un geste dont je ne suis pas fier au deuxième tour d’une élection. Mais néanmoins, quand bien même je glisserai un bulletin Emmanuel Macron dans l'urne, qui n'a pas besoin de ma voix pour être élu parce que je pense qu'il le sera, je serai un opposant ferme à Emmanuel Macron dès le 8 mai au matin.

Une séquence à retrouver en vidéo (à partir de 6'47) :

Depuis les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, le front républicain prend l’eau de tous les côtés. La droite est clairement divisée entre ceux qui appellent clairement à voter pour Emmanuel Macron, ceux qui iront voter contre Marine Le Pen et ceux qui refusent carrément, comme Nadine Morano, de faire un choix. A gauche, Jean-Luc Mélenchon a refusé de prendre parti, laissant le soin aux adhérents de la France insoumise de choisir. Même Martine Aubry éprouve toutes les difficultés du monde à dire qu’elle ira voter pour celui qu’elle a combattu durant le dernier quinquennat. En une phrase, François Ruffin donne une leçon à tous ces politiques dont l'attitude laisse parfois les électeurs circonspects. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus