Gros clash entre Alexis Corbière (LFI) et Aurore Bergé (LREM) autour du Venezuela et du Qatar

Publié à 20h05, le 21 août 2017 , Modifié à 14h50, le 26 décembre 2017

Gros clash entre Alexis Corbière (LFI) et Aurore Bergé (LREM) autour du Venezuela et du Qatar
Aurore Bergé et Alexis Corbière. © Montage le Lab via AFP.

Sur Twitter, il arrive que deux élus de la République en viennent aux mots. C'est ce qu'il s'est passé entre Aurore Bergé, députée et porte-parole du groupe LREM, très active sur les réseaux sociaux, et Alexis Corbière, député La France insoumise (LFI). C'est Aurore Bergé qui a attaqué la première. Commentant un article sur le Venezuela, où une ex-procureure générale s'enfuit en Colombie et accuse Nicolas Maduro de corruption, dimanche 20 août, elle interpelle Alexis Corbière en ces termes :

Une réaction Alexis Corbière ou toujours silence radio ?

Quelques heures plus tard, le député LFI rétorque, lui donnant du "chère madame" :

Chère madame, j'ai plus parlé du Venezuela à la presse ces 3 dernières semaines que vous de la baisse des APL.

La *discussion* aurait pu s’arrêter là. Mais c’est mal connaître tant Aurore Bergé qu'Alexis Corbière, tous deux familiers de ce genre d’échanges. Ainsi, la députée répond :

Parallèle étonnant. Ou pas... Mais sinon, quand envisagez vous de condamner clairement le régime de Maduro ?

Et Alexis Corbière de renchérir, quittant le Venezuela pour rejoindre le Qatar, accusant sa collègue de l'Assemblée d'avoir travaillé avec le pays du Golfe. Il tweete :

Chère Madame, aidez moi.. je ne retrouve plus vos tweets de condamnations claires de l'infâme régime du Qatar où vous avez travaillé...

Alexis Corbière confie au Lab tenir ces informations sur Aurore Bergé et le Qatar d'"un article où elle disait elle-même y avoir travaillé sans parler de l'ONU". Une interview au site Do it in Paris datée du 21 avril dernier où elle déclare : "Je suis partie dans une agence de comm’ événementielle qui m’a amenée à travailler au Qatar ou encore en Côte d’Ivoire".

Il n'en fallait pas plus pour faire bouillir la députée LREM. Elle dégaine son portable et lance deux tweets, que voici :

Contactée par le Lab, Aurore Bergé dit ne pas comprendre d'où viennent ces attaques sur le Qatar. Elle l'assure :

Ma vie professionnelle est publique, je n'ai rien à cacher. J'ai travaillé pour l'ONU, plus précisément pour l'Alliance des civilisations des Nations unies, et il se trouve que la conférence de 2011, c'était au Qatar. Voilà.

Pour la porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée, "Alexis Corbière refuse de répondre sur le fond, sur le Venezuela, question éminemment politique. Il change de sujet avec des attaques d'ordre personnel ou avec la baisse des APL. Elle lance :

130 morts et les APL, moralement, ça ne peut pas être comparé.

La France insoumise est régulièrement interpellé au sujet de la situation au Venezuela et de ses positions pro-Maduro. Début août, c'était cette même Aurore Bergé qui avait déterré un tweet de Jean-Luc Mélenchon, poussant un certain Alexis Corbière, entre autres, à se justifier.

Du rab sur le Lab

PlusPlus