Guy Roux invite Emmanuel Macron à rejoindre l'équipe de foot de l'état-major des armées

Publié à 18h06, le 06 juillet 2017 , Modifié à 21h42, le 06 juillet 2017

Guy Roux invite Emmanuel Macron à rejoindre l'équipe de foot de l'état-major des armées
Guy Roux et Emmanuel Macron © Montage le Lab via AFP

#FOOTPOLITIQUE - Vous n'êtes pas sans savoir qu'à la suite des élections législatives et de la non-réélection d'un grand nombre de députés, l’inénarrable équipe de foot parlementaire connaît des heures de doute. Le sélectionneur Régis Juanico (élu PS de la Loire) a récemment confié à Europe 1 être "un peu seul" et "bien embêté" pour composer sa nouvelle équipe, alors que beaucoup de ses joueurs sont "tombés au combat" les 11 et 18 juin. Les drames inattendus du dégagisme...

Cela concerne aussi Guy Roux. Le légendaire entraîneur de l'AJ Auxerre est aussi le coach de la sélection parlementaire et se veut plus optimiste. Il explique à L'Obs, jeudi 6 juillet, espérer que le renouvellement politique en cours sera "un moyen de rajeunir" l'équipe. Et il est vrai que la moyenne d’âge des députés est passée de 54 ans et huit mois en 2012 à 48 ans et huit mois en 2017

Mais Guy Roux a encore une autre casquette (ou bonnet peut-être, dans son cas) : il est à la tête du 11 de l'état-major des Armées. "Une bonne équipe, avec des joueurs plus âgés que les députés mais en bien meilleure forme physique", et pour laquelle ses espoirs de recrutement sont sans limite. Selon L'Obs, il a en effet envoyé il y a quinze jours une invitation à nul autre qu'Emmanuel Macron, en sa qualité de chef des Armées, pour le premier match de cette équipe militaire, le 6 septembre.

Contactées par le Lab, plusieurs sources à l'Élysée n'ont pas pu confirmer la chose ou n'étaient pas disponibles pour l'heure. On les comprend. En ces temps de mercato, ces informations hautement sensibles se manipulent avec précaution... [EDIT 21h40 : c'est finalement confirmé, le courrier a bien été reçu au Château. "On lui répondra rapidement", précise-t-on.]

Pas sûr en tout cas que le chef de l'État ait de la place dans son agenda pour cette activité supplémentaire. Mais qui sait ? Connaissant son goût pour le sport et la communication tous azimuts, notamment autour de l'activité physique, Guy Roux n'est pas à l'abri d'une bonne nouvelle...

En attendant, il pourra donc se consoler avec une nouvelle génération de joueurs au sein de l'équipe parlementaire, anticipant la chose en ces termes :

"

Dommage, certains éléments 'rassembleurs' vont nous manquer. Mais le bon côté, c'est le rajeunissement. La moyenne d'âge risque de baisser d'une dizaine d'années ! Je serai moins angoissé. Je craignais toujours l'accident cardiaque ou le claquage chez les anciens...

 

"

Sympa.

Du rab sur le Lab

PlusPlus