Henri Guaino, Eduardo Rihan Cypel, Raquel Garrido : les politiques reconvertis en éditorialistes, ça donne quoi ?

Publié à 10h20, le 28 décembre 2017 , Modifié à 10h20, le 28 décembre 2017

Henri Guaino, Eduardo Rihan Cypel, Raquel Garrido : les politiques reconvertis en éditorialistes, ça donne quoi ?
Eduardo Rihan Cypel, Raquel Garrido et Henri Guaino. © Montage le Lab via AFP

Cet article a fait l’objet d’une chronique, jeudi 28 décembre, dans l’émission "Europe 1 bonjour" de Julien Pearce.

Dégagisme, non-cumul des mandats, etc. : beaucoup d'élus ont quitté la politique en 2017. Et un nombre significatif d’entre eux se sont reconvertis à la radio ou à la télé. Ainsi Julien Dray sur LCI, Jean-Pierre Raffarin sur France 2, Aurélie Filippetti et Gaspard Gantzer sur RTL. Tous participent à des émissions de débat comme chroniqueurs.

Mais d'autres se sont carrément reconvertis en éditorialistes.

  • Henri Guaino

Le titre de son édito quotidien sur Sud radio : "Libre comme Guaino". "Très libre, au delà des clivages politiques droite gauche, la carte blanche", nous promet-on. D’accord, sauf qu'Henri Guaino était précisément dans le clivage droite gauche encore jusqu’au mois de juin. Difficile de se poser en observateur quand on a été plume de Nicolas Sarkozy puis député. Inévitablement, les chroniques sont *un peu* orientées, comme lorsqu'Henri Guaino donne sa vision bien à lui du féminisme et des modules contre harcèlement sexuel à l’école.

Sans compter que sur la forme, ce n'est quand même pas très fluide. Il lit son texte, tousse sans arrêt, c’est un peu monocorde.

  • Eduardo Rihan Cypel

L'ancien député socialiste a eu une chronique sur Radio Nova, au mois de septembre pour un remplacement. Une chronique sur "Les choses de la vie et du monde"… vaste programme ! Comme avec Henri Guaino, il y a de l’idée mais le résultat n’est pas très dynamique, comme cette chronique un peu lunaire sur le café.

Comme quoi, chroniqueur, c’est un vrai métier.

  • Raquel Garrido

L’ancienne porte-parole de Jean Luc Mélenchon pendant la présidentielle est le contre-exemple. Elle intervient chaque semaine dans l'émission de Thierry Ardisson Les terriens du dimanche. On l’avait même vue sur le compte Snapchat du blogueur de téléréalité Jeremstar. Une people comme une autre. Mais sa présence à l’antenne avait provoqué pas mal de polémiques. Le décompte de ses interventions par le CSA a finalement eu raison de son engagement actuel à La France insoumise.





 

RÉÉCOUTER LES CHRONIQUES #RÉTRO2017 :

En 2017, les politiques ont vraiment innové en matière de com’pol

> Toutes ces tentatives ratées de com’pol

Comment ces politiques victimes du dégagisme en 2017 essaient de rester vivants

Du rab sur le Lab

PlusPlus