Hervé Mariton ne veut plus passer pour "le catho de service" : "Je suis juif, je fais Kippour"

Publié à 10h05, le 25 septembre 2016 , Modifié à 19h51, le 25 septembre 2016

Hervé Mariton ne veut plus passer pour "le catho de service" : "Je suis juif, je fais Kippour"
Hervé Mariton © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Inutile de se voiler la face : Hervé Mariton ne va pas très bien en ce moment. Alors que le député de la Drôme pensait avoir réuni les parrainages nécessaires pour se présenter à la primaire de la droite, l'élu LR s'est vu signifier par la Haute autorité sa disqualification. La faute à plusieurs parrainages invalidés. "Un choc", de l'aveu même de l'intéressé, jeudi 22 septembre sur RTL.

Un choc qui mène Hervé Mariton vers la colère. "Je paie le fait d'avoir été trop longtemps un gentil garçon !" lâche-t-il ce dimanche 25 septembre dans le JDD. Mais le député LR a une solution. Il veut désormais casser son image policée. Ce dimanche, Hervé Mariton tient donc à vous faire savoir qu'il n'est pas :

1)     un gentil garçon

2)     un obsédé du mariage pour tous

3)     un catholique de service

Nous reviendrons sur les deux premiers points après. Concernant ce troisième et dernier point, il s'agit d'une précision que le député de la Drôme trouve ainsi nécessaire d'apporter. Cité par le JDD, il dit :

"

Je ne suis pas le catho de service ! Je suis juif, je fais Kippour. Cela tombait d'ailleurs plutôt bien que le premier débat des primaires [sic] ait lieu le 13 octobre, et non pas le 12, jour de Kippour…

 

"

Casser son image passe donc, selon Hervé Mariton, par une mise en avant de son orientation religieuse. Ce dernier voulait y voir un quelconque lien entre ses croyances et le calendrier de la primaire. C'était bien la preuve que sa candidature était nécessaire...  

Revenons sur les deux autres points. "Certains ont voulu m'enfermer dans le sujet du mariage pour tous, mais j'existais en politique avant cela, je ne suis pas monomaniaque !" jure encore l'élu LR. Même s'il existait politiquement avant le débat sur l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe, Hervé Mariton a néanmoins gagné une certaine notoriété lors de ces discussions animées.

Viré de la primaire [et non pas "des primaires"], Hervé Mariton veut désormais brouiller les pistes. Tuer l'ancien Mariton et faire éclore un nouveau, moins "gentil". 

 

[BONUS TRACK] In bed with Vévé

Hervé Mariton était au fond de son lit quand il a appris sa disqualification de la primaire. Littéralement. Selon le JDD, le député LR était sous sa couette lorsque la présidente de la Haute Autorité de la primaire, Anne Levade, l'a appelé pour lui apprendre la mauvaise nouvelle. Car, voyez-vous, dès que c'est un peu stressant, Hervé Mariton se met dans son lit.

Il raconte :

 

"

Au moment des dépouillements, les soirs d'élections ou de grandes décisions, je me mets dans mon lit, j'attends que ça passe… 

"

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus