"Je n’ai pas eu de bol !" : la confidence de Hollande sur le chômage, article le plus lu de la semaine

Publié à 15h10, le 21 août 2016 , Modifié à 15h12, le 21 août 2016

"Je n’ai pas eu de bol !" : la confidence de Hollande sur le chômage, article le plus lu de la semaine
© Montage le Lab via AFP.

#BESTOFHEBDO - Et voici venue l'heure, comme chaque week-end, de notre attendu Top Hebdo, le classement des articles les plus lus de la semaine sur le Lab.

Cette semaine, ce sont les confidences de François Hollande dans le livre Conversations privées avec le Président (Albin Michel) qui trustent les trois premières places du podium, de son "je n’ai pas eu de bol" aux deux gauches irréconciliables en passant par des commentaires assassins envers Ayrault et Urvoas. Mais ce n'est pas tout…

#1 - "J’ai eu tort ! Je n’ai pas eu de bol !"

Sur un malentendu, ça pouvait marcher. C’est peu ou prou la confidence que fait François Hollande sur l’inversion promise de la courbe du chômage dans le livre Conversations privées avec le président, des journalistes Antonin André et Karim Rissouli. "J'ai fait cette annonce de l'inversion de la courbe du chômage parce que je croyais encore que la croissance serait de 0,7-0,8, elle sera finalement de 0,1 ou de 0,2. Puis je répète cet engagement lors des vœux le 31 décembre 2012. J'ai eu tort ! Je n'ai pas eu de bol ! En même temps, j'aurais pu gagner", confie-t-il.

[A LIRE ICI]

#2 - Les sous-doués au gouvernement

Des entretiens que François Hollande a accordé aux journalistes Antonin André et Karim Rissouli tout au long du quinquennat, certains peuvent avoir une résonance *un peu particulière* quelques années plus tard. C’est le cas des commentaires assassins livrés par le chef de l’État entre les deux remaniements ministériels de 2014 et 2016. Jean-Marc Ayrault, remplacé par Manuel Valls à Matignon, était alors redevenu député, et Jean-Jacques Urvoas présidait la Commission des lois. Quelques mois plus tard, les deux hommes (r)entreront pourtant au gouvernement.

[A LIRE ICI]

#3 - Deux gauches irréconciliables

Toujours dans ce même ouvrage, François Hollande, qui dénonce la "méthode" du "passage en force" de Manuel Valls, livre son commentaire sur la vision de son Premier ministre des "deux gauches irréconciliables". Une erreur, selon le président. Pourtant, François Hollande aussi estime qu’il existe deux gauches irréconciliables, même si ce ne sont pas les mêmes que celles de Valls. "Le moment venu, nous aurons besoin de toute la gauche. Quand je dis toute la gauche, j’exclus Mélenchon, Besancenot et Lutte ouvrière", assène-t-il.

[A LIRE ICI]

#4 - Pas le même combat que la droite

Faut-il interdire le burkini ? C’est la question qui a taraudé plusieurs édiles de communes situées sur le littoral français. Ainsi les maires LR David Lisnard et Lionnel Luca ont-ils décidé d’interdire cette tenue de bain recouvrant intégralement le corps sur la plage de leurs communes au nom de la laïcité. Laurence Rossignol, la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, aussi est opposée au burkini, mais pas tout à fait pour les mêmes raisons que la droite

[A LIRE ICI]

#5 – 36, quai des Orfèvres

La date fatidique approche. La pression monte. Il s’organise. D’ici le 25 août au plus tard, Nicolas Sarkozy devra s’être déclaré candidat à la primaire de la droite. Ses soutiens préparent donc l’entrée en campagne du patron. "On va adopter une organisation qui ressemble à celle de la brigade criminelle", explique le directeur général de LR Frédéric Péchenard au Parisien.

[A LIRE ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus