Jean-Christophe Cambadélis et Christian Paul affirment qu'Emmanuel Macron n'est pas socialiste

Publié à 10h02, le 04 juin 2015 , Modifié à 10h23, le 04 juin 2015

Jean-Christophe Cambadélis et Christian Paul affirment qu'Emmanuel Macron n'est pas socialiste
"Nous la fait pas à l'envers, on sait que tu es pas socialiste" / Montage le Lab via AFP

NON, C'EST NON - Emmanuel Macron est-il socialiste ? La question agite le Parti socialiste depuis que le ministre de l'Économie est entré au gouvernement. Et, visiblement, les dirigeants socialistes semblent avoir trouvé la réponse.

Non, Emmanuel Macron n'est pas socialiste pour Jean-Christophe Cambadélis et Christian Paul.

Le premier secrétaire du PS, élu le 29 mai avec environ 70% des voix, est interviewé par l'Obs dans l'édition du 4 juin. Le tout avant le congrès de Poitiers qui aura lieu du vendredi 5 au dimanche 7 juin. Il revient notamment sur les propos du ministre de l'Économie qui dans les Echos du 7 janvier avait déclaré : "il faut des jeunes qui aient envie de devenir milliardaires". Et visiblement, Jean-Christophe Cambadélis n'aime pas beaucoup cette phrase. Il dit :

"

Je m'élève contre cette phrase. L'avenir de la jeunesse, ce n'est pas l'argent. On ne fait pas tenir une société par l'argent.

"

"Emmanuel Macron est-il socialiste ?" l'interrogent alors les journalistes du magazine. Réponse concise du premier secrétaire du PS :

"

Non. 

"

Le candidat déchu au poste de premier secrétaire, Christian Paul, reprend peu ou prou la même position. Le tout en y ajoutant des éléments du CV du ministre censés prouver son appartenance à la droite. Invité de France Inter le 4 juin, il évoque le retour de la loi Macron à l'Assemblée et dit :

"

Emmanuel Macron a à son actif le plus beau clash parlementaire de cette législature. Est-ce qu'il en veut un second ou est-ce qu'il considère avec le 1er secrétaire récemment élu du PS qu'il vaut mieux chercher un accord ?

"

La journaliste lui demande ensuite simplement si Emmanuel Macron est de gauche. Il répond :

"

Euh, il n'est pas socialiste c'est évident. Je l'ai écouté avec beaucoup d'intérêts il y a deux jours devant le groupe socialiste. Il a fait un exposé brillant, sympathique, stimulant sur la politique économique. Après l'avoir écouté très attentivement, j'ai eu le sentiment qu'un ministre de l'Économie, de droite, modéré, de sa génération, issu de l'Inspection des Finances aurait tenu à peu près le même propos. Donc, il manque beaucoup de choses.

"

Une manière de rappeler que le passé de banquier d'affaires (mais pas que) et de haut fonctionnaire du ministre de l'Économie ne joue pas forcément en sa faveur.

Bon, on a presque envie de dire qu'Emmanuel Macron l'a bien cherché. Entre son refus de dire qu'il est socialiste (il est "majorité présidentielle") et le fait qu'il n'est plus encarté au PS, le ministre de l'Économie semble bien éloigné de la rue de Solférino. D'ailleurs, selon les informations du Lab, il devrait être absent du congrès poitevin ce week-end.

Et ça, même François Hollande l'a compris. Tranquilou, en privé, il s'amuse désormais à qualifier son ancien conseiller de ministre "de droite". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus