Jean-Frédéric Poisson écrit des "obscénités" à la ministre de la Culture pour demander l'interdiction de "Sausage Party" aux moins de 16 ans

Publié à 19h32, le 01 décembre 2016 , Modifié à 19h35, le 01 décembre 2016

Jean-Frédéric Poisson écrit des "obscénités" à la ministre de la Culture pour demander l'interdiction de "Sausage Party" aux moins de 16 ans
© DR et AFP

En cette fin d'année 2016, Jean-Frédéric Poisson n'est pas seulement concerné par l'extension du délit d'entrave. L'ancien candidat à la primaire de la droite est également vent debout contre le film Sausage Party. C'est dire si l'actualité est chargée du point de vue du président du Parti chrétien démocrate...

Mercredi 30 novembre, jour de sortie du film sur les écrans français, La Manif pour tous a hurlé contre le caractère "pornographique" du long métrage, interpellant d'abord le CSA avant de réaliser que le conseil supérieur de l'audiovisuel n'a rien à voir avec la programmation d'un film cinématographique.

Ce jeudi, c'est donc au tour du député des Yvelines de s'élever. Jean-Frédéric Poisson a écrit une lettre à la ministre de la Culture Audrey Azoulay afin de faire part de son effroi. Comment ? Un film dans lequel des aliments couchent ensemble dans une orgie des plus gargantuesques n'est interdit qu'au moins de 12 ans ? Mais comment cela est-il possible ?

Celui qui a rencontré Dieu lorsqu'il était lycéen demande à ce que Sausage Party soit interdit aux moins de 16 ans, voire aux moins de 18 ans. Pourquoi ? Parce qu'il s'agit selon lui d'une œuvre cinématographique "à caractère pornographique". Et, pour étayer ses accusations, Jean-Frédéric Poisson cite des exemples. Il écrit :

"

Qualifié de 'trash' sur l'affiche qui l'annonce, ce film présente notamment une scène finale qui est très clairement une scène de partouze, avec des répliques extrêmement crues et violentes telles que : 'Tu veux m'embrasser putain de ta mère ? Je vais te baiser comme jamais on ne t'a baisé' ou 'Tu veux ma purée épaisse salope ?' […] Je suis désolé de devoir écrire sous ma signature des phrases d'une telle obscénité.

 

"

Et Jean-Frédéric Poisson de rappeler les ravages pour les enfants d'une "exposition précoce à des scènes et à des images à caractère sexuel". Voilà pourquoi l'élu réclame à la ministre Audrey Azoulay de "demander en urgence à la Commission de classification un nouvel examen".

Pour l'histoire, la scène finale de Sausage Party [merci pour les spoilers !] présente donc une scène d'orgie mais qui, comme l'a démontré BuzzFeed, pourrait bien être un tout petit peu plus subtile que ce que Jean-Frédéric Poisson veut bien le dire. "La scène de l’orgie est en fait un appel à la tolérance et un hommage à la diversité. […] Lorsque les aliments se mettent à tous coucher ensemble, toutes leurs barrières, toutes leurs idées reçues et toutes leurs différences tombent, pour laisser place à ~l’amour~ (et à beaucoup de sexe, donc). […] Qui plus est, cette scène contient plus de diversité que n’importe quel film hollywoodien jamais produit: gays, bi, lesbiennes, juifs, musulmans, chrétiens, personnes en situation de handicap… tout le monde est là, et, oui, tout le monde baise", écrit BuzzFeed

Du rab sur le Lab

PlusPlus