Bourdin estime qu'il aurait pu être "encore plus rude" avec Berville, ce député LREM incapable de répondre sur le moment sur la prime de Noël

Publié à 08h19, le 08 décembre 2017 , Modifié à 11h35, le 08 décembre 2017

Bourdin estime qu'il aurait pu être "encore plus rude" avec Berville, ce député LREM incapable de répondre sur le moment sur la prime de Noël
© Capture d'écran BFMTV

Ce fut l'un des moments politiques les plus gênants de cette première semaine de décembre : l'énorme échec d'Hervé Berville face à Jean-Jacques Bourdin. Lundi 4 décembre, sur BFMTV, le député La République en marche échoue totalement à répondre à une question simple : "Est-il vrai que la prime de Noël va être reconduite ?" Pour la simple et bonne raison qu'il semble ignorer ce qu'est la prime de Noël... 

Un loooooooong moment de gêne que commente ce vendredi 8 décembre Jean-Jacques Bourdin auprès de L'Opinion. Le journaliste n'a aucune pitié. "Hervé Berville a besoin de s’étoffer. Il n’a que 27 ans, se prétend économiste et ne connaît pas des questions basiques", juge le journaliste. Il ajoute :

Franchement, j’aurais pu être encore plus rude… Il ne savait même pas que la prime de Noël existait, à qui elle s’adresse, qui la verse, que je n’avais même plus besoin d’insister. Sa non-réponse était telle, que cela transpirait à l’antenne… Je ne suis pas là pour les ridiculiser, et j’aurais pu le faire, mais ce n’est pas mon rôle. […] La prime de Noël, c’est tout de même difficile parce que cela fait des années qu’elle existe et qu’un député doit le savoir. C’est donc une véritable lacune. Mais cela peut arriver de ne pas savoir.

 

Cette séquence avait suscité de nombreuses moqueries, y compris chez LREM. Le délégué général du mouvement Christophe Castaner avait ainsi estimé, le soir même sur Quotidien, qu'Hervé Berville aurait sans doute pu mieux préparer son interview, notamment en regardant les chaines d'infos avant son interview.

Apparemment, ce genre de conseil ne figure pas dans les cours de médias training dispensés aux députés LREM. Car, comme beaucoup d'autres, les élus, dont beaucoup sont issus de la société civile, se préparent avant d'aller sur les plateaux des matinales. Ils ont même un coach en la personne de Laurent Fontaine, l'ancien animateur de Y a que la vérité qui compte, sur TF1. "Il est hyper cash, il nous explique qu’il ne faut surtout pas qu’on se perde dans des réponses techniques", raconte un député à L'Opinion

Du rab sur le Lab

PlusPlus