Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot n'arrivent pas à se téléphoner et tiennent à le faire savoir

Publié à 14h05, le 09 février 2017 , Modifié à 23h08, le 09 février 2017

Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot n'arrivent pas à se téléphoner et tiennent à le faire savoir
Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon © Montage via AFP

La gauche essaye de discuter avant le premier tour de la présidentielle. Le candidat d'Europe Écologie-Les Verts Yannick Jadot et celui du Parti socialiste Benoît Hamon tentent de discuter entre eux et ils aimeraient bien que le chef de file de la France insoumise les rejoigne dans leur conciliabule. Mais apparemment, il n'est pas aisé de contacter Jean-Luc Mélenchon. C'est en tout cas ce qu'a tenu à préciser Yannick Jadot ce jeudi 8 février, à l'occasion d'une conférence de presse. Il a dit :

"

J'ai appelé Jean-Luc Mélenchon. Je suis tombé sur son répondeur. Il ne m'a jamais rappelé.

 

"

Tristesse éternelle de l'intéressé éconduit par un silence téléphonique voulant refus. Sauf qu'apparemment, Yannick Jadot est aussi un peu responsable de cet échec. Quelques heures après l'intervention de l'écologiste, Jean-Luc Mélenchon a tenu à apporter quelques précisions : non, il n'est pas un ignoble goujat qui ne daigne même pas répondre à son téléphone.

Sur Twitter, le candidat de la France insoumise, a donc indiqué qu'il n'avait jamais eu le moindre message de la part de Yannick Jadot. S'adressant au vainqueur de la primaire EELV, Jean-Luc Mélenchon a écrit :

"

Mon répondeur dit : 'pas de message oral. Que des SMS.' Allez, encore un effort : écoute le répondeur.

 

"

Ne reste plus, pour les deux ambitieux, qu'à trouver un moyen de se parler autrement que par tweets ou médias interposés. Ce qui, vu leur maîtrise des technologies, ne paraît pas gagné d'avance. Mais, pour eux, il serait tout de même dommage que l'union des gauches échoue pour un simple problème de répondeur. 

L'échange s'est poursuivi en soirée ce jeudi sur Twitter de façon drôle par l'intermédiaire de deux autres personnalités : la députée EELV de Paris Cécile Duflot et un proche de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière. L'ancienne ministre du Logement a en effet posté sur le réseau social une photo d'un mot manuscrit demandant au candidat de la France insoumise : "C'est pour te dire que Yannick (Jadot, ndlr) aimerait bien te parler. Est-ce que tu veux bien. Oui/non ?" Ce à quoi Alexis Corbière a répondu : "Après les primaires, tu nous prends pour des enfants de l'école primaire? Oui/non".

 

 

 

[EDIT 23 h 10] Ajout des tweets de Cécile Duflot et Alexis Corbière.

Du rab sur le Lab

PlusPlus