Jean-Luc Mélenchon fait savoir qu’il ne prendra pas de "café facho" avec Florian Philippot

Publié à 14h58, le 23 juillet 2017 , Modifié à 14h58, le 23 juillet 2017

Jean-Luc Mélenchon fait savoir qu’il ne prendra pas de "café facho" avec Florian Philippot
Jean-Luc Mélenchon. © Philippe HUGUEN / AFP

Isolé au Front national, Florian Philippot tente de se rapprocher d’autres "patriotes", de droite comme de gauche. C’est en ce sens qu’il a lancé une bouteille à la mer, samedi 22 juillet, en proposant à Laurent Wauquiez et Jean-Luc Mélenchon de prendre un café avec lui.

Par le biais de son porte-parole Alexis Corbière, le chef de La France insoumise a fait savoir dimanche qu’il n’en était pas question, dans une allitération à la limite du point Godwin :

 

"

Les Insoumis préfèrent le café chaud au café facho.

"

"J'aimerais bien prendre un café [avec Laurent Wauquiez], pourquoi pas avec Mélenchon, pourquoi pas avec d'autres. Mais qu'on discute, que l'on voie ce qui nous oppose. On n'est pas en guerre civile. Il faut qu'on soit constructifs, tout en ne niant pas nos divergences qui sont parfois très importantes", avait lancé Florian Philippot.

Laurent Wauquiez, lui, n’a pas encore décliné publiquement la proposition du numéro deux du Front national. Mais on imagine mal l’aspirant président de LR l’accepter, au regard de la fin de non-recevoir qu’il a adressée à Nicolas Dupont Aignan.

Du rab sur le Lab

PlusPlus