Jean-Luc Mélenchon pense que ses bons sondages relèvent du "miracle"

Publié à 11h07, le 20 avril 2016 , Modifié à 11h12, le 20 avril 2016

Jean-Luc Mélenchon pense que ses bons sondages relèvent du "miracle"
Jean-Luc Mélenchon cherchant dans des lieux improbables les raisons de sa bonne forme sondagière © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

"Vos prières sont les bienvenues", s'amuse François Hollande lorsqu'on l'interroge sur la spirale de mauvais sondages qui le concernent. Celles de Jean-Luc Mélenchon ont, semble-t-il, été entendues.

De nouveau candidat à la présidentielle après ses 11% de 2012, l'ancien leader du Front de gauche aujourd'hui en solo oscille entre 12 et 16%, selon une enquête TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro. Il passe même devant François Hollande dans l'hypothèse où Bruno Le Maire serait candidat. De très bon augure, donc.

Et même mieux que ça. La chose a un petit air de cadeau du ciel, de "miracle", selon l'intéressé cité par Le Figaro mercredi 20 avril. Le quotidien écrit :

 

"

Cette bonne santé [sondagière] relève du 'miracle', assure Jean-Luc Mélenchon.

"

Il est vrai que depuis 2012, le Front de Gauche, dont il était le porte-drapeau, s'est fracassé d'élection en élection jusqu'à en devenir quasi-inexistant aujourd'hui. Que le champion de cette formation entrevoie au même moment le second tour de la présidentielle, cela a de quoi relancer le débat sur ces voix et ces voies qui sont, dit-on, impénétrables. "Je vais avoir quarante-huit heures sur un petit nuage mais je ne me laisserai pas prendre", promet-il cependant dans les colonnes du Monde.

Ce commentaire en rappelle en tout cas un autre, rapporté la veille par Europe 1 : "Je n'ai aucune chance dans une situation ordinaire", admet Mélenchon. Sous-entendu : si François Hollande se représente. Or, nombreux sont ceux qui jugent que pour cela, le chef de l'État aurait bien besoin d'un... miracle. Et Jean-Luc Mélenchon a peut-être bien la faveur des dieux.

À LIRE SUR LE LAB :

> Le pronostic de Danielle Simonnet (Parti de gauche) qui voit Jean-Luc Mélenchon l’emporter au second tour face à Marine Le Pen en 2017

Du rab sur le Lab

PlusPlus