Jean-Luc Mélenchon s'insurge de la réédition de Mein Kampf "quand il y a déjà Le Pen"

Publié à 15h55, le 22 octobre 2015 , Modifié à 16h09, le 22 octobre 2015

Jean-Luc Mélenchon s'insurge de la réédition de Mein Kampf "quand il y a déjà Le Pen"
© © THOMAS SAMSON / AFP

COMPARAISON - Jean-Luc Mélenchon est colère. Et sa cible n'est autre que son éditeur, Fayard. En cause : la réédition du livre Mein Kampf prévue pour 2016. Et si le projet devrait être conduit par des historiens, Jean-Luc Mélenchon s'insurge quand même, estimant qu'"éditer, c’est diffuser" les idées d'Adolf Hitler.

Dans un post de blog daté du 22 octobre, il titre "Non ! Pas Mein Kampf quand il y a déjà Le Pen !". Une attaque directe contre la présidente du FN qu'il n'évoque cependant pas directement dans la suite de son texte. S'adressant aux éditions Fayard, il écrit d'abord :

"

Ce livre est le texte principal du plus grand criminel de l’ère moderne. [...] Mein Kampf est l’acte de condamnation à mort de 6 millions de personnes dans les camps nazis et de 50 millions de morts au total dans la deuxième Guerre Mondiale. Il est la négation même de l’idée d’humanité universelle.

"

Puis de développer à propos d'une éventuelle réédition :

"

Rééditer ce livre, c’est le rendre accessible à n’importe qui. Qui a besoin de le lire ? Quelle utilité à faire connaître davantage les délires criminels qu’il affiche ? Qui n’a été assez à l’école ou n’a jamais parlé avec les témoins des générations directement impliquées pour connaître et ressentir au plus profond de soi l’abomination du nazisme et des crimes d’Adolf Hitler annoncés dans Mein Kampf ?

"

Si Jean-Luc Mélenchon ne cite à aucune reprise le nom de Marine Le Pen, il le sous-entend très fortement en expliquant que cette sortie intervient dans un contexte mondial *un peu* tendu. Il écrit :

"

La leçon du bilan nazi et des incitations criminelles de Mein Kampf s’efface des consciences à l’heure où recommencent des persécutions antisémites et anti-musulmanes. Ce monde sans mémoire voit même un Premier ministre d’Israël nier la responsabilité de l’Allemagne nazie [à lire ici, NDLR] et de son guide dément dans la Shoah ! Ce monde sans mémoire voit le service public de télévision et combien d’autres promouvoir sans fin les nouveaux visages de l’ethnicisme dans notre pays y propageant le venin de la haine des autres et les germes de la guerre civile.

"

Difficile de ne pas y voir en creux une critique de France 2 qui reçoit ce 22 octobre la présidente du Front national sur le plateau de Des Paroles et des Actes. Une soirée qui promet d'être animée.  

Quant à la relation Mélenchon-Le Pen, on ne vous fera pas l'affront de vous expliquer pourquoi les deux ne s'aiment pas. Le 7 octobre, Marine le Pen avait perdu son procès en appel contre le leader du Front de gauche qui l'avait traitée en 2011 de "fasciste". 





À LIRE SUR LE LAB :

Marine Le Pen à DPDA : France 2 invite finalement Xavier Bertrand et Pierre de Saintignon pour un débat

DPDA : la grosse colère de Marine Le Pen contre France2 : "Ils me prennent pour leur chien ?"

Marine Le Pen à DPDA : Jean-Christophe Cambadélis propose à Nicolas Sarkozy une saisine commune du CSA


 

À LIRE SUR EUROPE1.fr :

DPDA : Marine Le Pen dénonce "l’amateurisme total" de France 2

"Fasciste" : Marine Le Pen perd à nouveau face à Jean-Luc Mélenchon

Du rab sur le Lab

PlusPlus