Jean-Marc Ayrault justifie la légion d'honneur remise au prince d'Arabie saoudite : "C'est une tradition diplomatique"

Publié à 09h05, le 07 mars 2016 , Modifié à 17h39, le 07 mars 2016

Jean-Marc Ayrault justifie la légion d'honneur remise au prince d'Arabie saoudite : "C'est une tradition diplomatique"
© AFP

Tout en discrétion, vendredi 4 mars, François Hollande a remis la légion d'honneur au prince héritier et ministre de l'Intérieur d'Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef ben Abdelaziz Al Saoud. Cette remise de décoration, non inscrite à l'agenda officiel du chef de l'État, a été révélé par l'agence de presse saoudienne SPA et a créé une certaine polémique en France. Invité de France Inter lundi 7 mars, le chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault, est donc naturellement interrogé sur la question. Et sans surprise, le ministre des Affaires étrangères défend cette "tradition diplomatique". 

Tout en estimant qu'on peut "comprendre" les réactions hostiles à cet honneur fait au dignitaire saoudien, l'ancien Premier ministre fait en effet valoir les "discussions" en cours avec l'Arabie saoudite sur le dossier syrien :

"

- Jean-Marc Ayrault : J'ai vu les réactions, on peut les comprende, mais je crois que nous discutons avec ce pays, l'Arabie saoudite, j'ai rencontré mon homologue ministre des Affaires étrangères à deux reprises déjà, et de quoi nous discutons ? Nous discutons de la paix en Syrie. Et la paix en Syrie, l'Arabie saoudite a un rôle à jouer. Et d'ailleurs, concernant la reprise des négociations, c'est sa position : c'est d'encourager la reprise des négociations si le cessez-le-feu est totalement respecté, que l'aide humanitaire arrive et c'est les encouragements qu'elle donne à l'opposition.



- Patrick Cohen : Donc ça méritait une légion d'honneur ?



- Jean-Marc Ayrault : C'est pas... c'est une tradition démocra... diplomatique. Hein, c'est une tradition diplomatique. Et je pourrais vous en citer plein, de légions d'honneur qui ont été données ou de décorations qui ont été reçues par la France [il est coupé].

"

Plus loin, il abondera :

"

Il y a parfois des traditions diplomatiques qui peuvent étonner, il faut le prendre comme tel.

"

> À lire sur europe1.fr : Oui, la Légion d’honneur est une "tradition diplomatique"

Et de justifier les relations entretenues avec la monarchie du Golfe au nom de l'objectif de paix Proche-orient, quand bien même "notre conception de la démocratie et nos valeurs" ne seraient *pas tout à fait* les même que les leurs : 

 

"

Avec qui je discute ? Je discute qu'avec ceux qui partagent à 100% notre conception de la démocratie et nos valeurs ? Non. C'est comme si on avait dit 'on va pas discuter avec l'Iran pour avoir un accord sur le nucléaire iranien'.

"

"Y'avait rien de solennel, simplement, ce qui est essentiel... Moi je serai mercredi au Caire, je recontrerai les responsables du régime égyptien, mais je vais rencontrer aussi la Ligue Arabe, a-t-il encore développé. J'ai deux sujets à l'ordre du jour : la paix en Syrie, la paix en Syrie pour toute cette région du Moyen-orient, mais aussi la paix en Syrie pour la sécurité en Europe. C'est une question non seulement du Moyen-orient, la Syrie, c'est une question pour ceux qui vivent là-bas et qui ne peuvent plus y vivre, mais c'est aussi une question pour notre sécurité à nous. Donc je vais là-bas pour ça. Et je vais pour un deuxième sujet : c'est relancer le processus de paix au Proche-orient."

Depuis le début de l'année, le régime saoudien a procédé à 70 exécutions, la dernière ayant eu lieu dimanche avec la décapitation d'un Saoudien condamné à mort pour meurtre. En 2015, 153 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, selon un décompte de l'AFP basé sur des chiffres officiels, un niveau inégalé depuis 20 ans dans ce royaume ultra-conservateur régi par une interprétation rigoriste de la loi islamique.

La France entretient des relations très suivies avec l'Arabie saoudite, allié important en Syrie dans la lutte contre le groupe État islamique (EI) et avec qui Paris a conclu d'importants contrats d'armement.



À LIRE SUR LE LAB :

Le FN s'insurge contre la remise de la Légion d'Honneur au prince héritier saoudien

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus