Jean-Marie Le Pen minimise les dérapages racistes de candidats FN en expliquant que son parti a aussi pour représentants "des gens allumés"

Publié à 18h50, le 17 mars 2015 , Modifié à 21h14, le 17 mars 2015

Jean-Marie Le Pen minimise les dérapages racistes de candidats FN en expliquant que son parti a aussi pour représentants "des gens allumés"
Jean-Marie Le Pen © Captures d'écran BFMTV

Les candidats FN aux propos racistes, antisémites, homophobes et / ou haineux (, ou ) auront quelque peu perturbé la campagne du Front national pour les départementales. Marine Le Pen et Florian Philippot n'ont pourtant eu de cesse de rappeler, de plateaux en plateaux, que ces candidats ne représentent qu'une infime partie – à peine 0,1% répètent les ténors du parti - des candidats FN. Même Jean-Marie Le Pen s'y est mis lui-aussi. 

Sur BFMTV ce mardi 17 mars, le président d'honneur du FN apporte néanmoins un début d'explication : si le FN compte dans ses rangs des personnes pouvant tenir des propos douteux, c'est parce que le parti présidé par Marine Le Pen se veut le représentant le plus parfait de la société française. Il dit :

Nous avons 8.157 candidats je crois et on sort de cela quelques personnes un petit peu atypiques. C'est facile à trouver cela. […] On cherche du côté du Front national et on a trouvé quelques cas de zigotos. Il en existe dans notre pays. Nous ne serions pas des Français si nous n'avions pas des représentants de toute sorte de catégories, y compris des gens un petit peu allumés.

 

Des "gens un petit peu allumés" peut-être, des non-professionnels de la politique certainement, ajoute Jean-Marie Le Pen. Le fondateur du FN explique :

 

Nous ne sommes pas des professionnels, nous sommes des amateurs de la France. [...] Entrer dans la vie politique comme professionnel, ça me parait détestable.

 

Le même Jean-MArie Le Pen qui un peu plus tôt sur France Inter comparait la tradition politique de sa famille à celle des de Gaulle et des Dassault...

Jean-Marie Le Pen soutient que le FN "sévit immédiatement" face à ces dérapages de candidats FN. "Nous allons traîner ces gens devant les instances disciplinaires du mouvement où ils pourront s'expliquer, se justifier, se défendre démocratiquement", insiste le président d'honneur du FN. 

Un instant isolé par le Lab et à revoir en vidéo ci-dessous : 


Du rab sur le Lab

PlusPlus