Jérôme Cahuzac ne ferme pas la porte aux municipales et rencontre DSK

Publié à 06h59, le 11 octobre 2013 , Modifié à 07h06, le 11 octobre 2013

Jérôme Cahuzac ne ferme pas la porte aux municipales et rencontre DSK

En juillet, un article du Monde laissait entendre que Dominique Strauss-Kahn n’avait pas été étranger à la prise de recul de Jérôme Cahuzac sur la politique et qu'il existait une vie après les affaires publiques.

L’ancien patron du FMI aurait ainsi "joué un rôle non-négligeable dans l’acceptation, par Jérôme Cahuzac de prendre du champ", écrit le quotidien du soir, notamment en ne se présentant pas à la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot qu’il avait lui-même provoqué suite à l’affaire de son compte en Suisse non-déclaré.

Mais l’ancien ministre du Budget songe-t-il à faire son retour aux municipales dans son fief ? Un "de ses fidèles lieutenants" affirme au Parisien de ce vendredi 11 octobre qu’il n’en a "pas l’intention". Contacté par le quotidien, Jérôme Cahuzac lui-même laisse pourtant planer le doute et exprime un simple "no comment" :

Je ne souhaite pas m’exprimer.

Une sortie qui a l’avantage de la laisser la possibilité entr’ouverte d’un retour dans l’arène politique en mars 2014. 

Toujours selon le quotidien, Jérôme Cahuzac cherche du travail. Un lien avec le déjeuner passé avec DSK, "outé" par Le Parisien ? Un proche de l’ancien patron du FMI, reconverti en conseiller du gouvernement serbe et bientôt à la tête d’une banque d’affaire luxembourgeoise, dément :

Je ne crois pas du tout que Dominique pense à associer Cahuzac à ses projets professionnels. Ce serait maladroit.

Du rab sur le Lab

PlusPlus