Julian Assange, invité des journées d'été d'EELV à Lille fin août

Publié à 15h15, le 20 juillet 2015 , Modifié à 17h49, le 20 juillet 2015

Julian Assange, invité des journées d'été d'EELV à Lille fin août
Julian Assange © AFP

GUEST STAR - Têtes d'affiche en pagaille à prévoir pour les événements politiques de l'été. Après Yanis Varoufakis aux côtés d'Arnaud Montebourg à la fête de la Rose, à Frangy-en-Bresse (et le rêve de certains de convier Alexis Tsipras aux universités d'été du PS), les écologistes ont eux aussi trouvé un invité de marque pour leurs journées d'été : Julian Assange.

Le fondateur de WikiLeaks, dont la demande d'asile a récemment été rejetée par François Hollande, interviendra en effet lors du rassemblement estival d'EELV, à Lille fin août :

Ne pouvant sortir des locaux de l'ambassade d'Équateur à Londres, où il est réfugié, sous peine d'arrestation, Julien Assange fera une intervention vidéo (si possible en direct) au cours d'un débat sur le thème "Lanceurs d'alerte : la démocratie a-t-elle un prix ?", avec d'autres lanceurs d'alerte, explique au Lab le porte-parole d'EELV Julien Bayou. Il ajoute :

 

"

Ce sont Eva Joly et son équipe qui ont proposé cette plénière sur ce thème. Ses contacts avec Julian Assange ne sont pas récents, cela fait plusieurs années qu'ils en ont. 

 

"

"Il y a quelques années, on avait reçu Irène Frachon au moment du scandale du Mediator, ajoute Julien Bayou. On se targue un peu d'être les promoteurs des lanceurs d'alerte." Après le refus de François Hollande d'accorder l'asile à Julian Assange, EELV avait jugé dans un communiqué que cela "déshonore notre République"

Le débat, animé par le patron de Mediapart Edwy Plenel, se fera avec d'autres lanceurs d'alerte comme Stéphanie Gibaud, ancienne employée d'UBS, et en présence d'Eva Joly et du député PS Yann Galut, rapporteur de la loi sur les lanceurs d'alerte.

En 2012 déjà, Julian Assange avait fait une intervention téléphonique lors d'un meeting de Jean-Luc Mélenchon après la présidentielle. L'ancien candidat du Front de Gauche a encore estimé dernièrement que le fondateur de WikiLeaks et Edward Snowden devraient être naturalisés français pour "services rendus à la patrie républicaine des Français"

Du rab sur le Lab

PlusPlus