Karine Berger (députée PS) s'insurge contre un communiqué du PS liant "efforts des Français" et notation par l'agence Standard & Poor's

Publié à 18h08, le 23 octobre 2016 , Modifié à 18h11, le 23 octobre 2016

Karine Berger (députée PS)  s'insurge contre un communiqué du PS liant "efforts des Français" et notation par l'agence Standard & Poor's
© AFP

Visiblement, à la lecture du communiqué du PS, Karine Berger a dû s'étrangler. Ce texte intitulé : "Perspectives de notation par Standard & Poor’s : voilà la juste récompense des efforts des Français" se félicite vendredi 21 octobre de la hausse des perspectives de notation de la France par Standard & Poors passant de «négatives » à « stables ». 

Pour la députée du PS tout cela est étrange. Sur Twitter, elle s'agace :  

Les agences de notation ne sont pas du tout sa tasse de thé et elle n'est pas ravie qu'elles servent de baromètre aux efforts des Français. Les efforts fournis par les Français n'ont pas pour objectif premier de satisfaire les agences de notation. Toujours dans ce communiqué, le parti de la rue de Solférino analyse :

 

"

Lorsque les socialistes sont arrivés aux responsabilités, le déficit des comptes publics et l’économie de la France étaient au plus bas. Les agences de notations ne cessaient de revoir à la baisse leurs notes et leurs perspectives de notation. Alors que nous entrons dans le dernier semestre du quinquennat, ces perspectives sont rehaussées et les agences inversent leurs évaluations, estimant que les réformes réalisées portent leurs fruits. Le Parti socialiste se réjouit de ce signal. Voici la juste récompense des efforts des Français.

"

On notera que si Michel Sapin, salue ce même vendredi cette décision, sa réaction a été un peu plus mesurée. Dans un communiqué, il écrit : "Cette décision conforte le Gouvernement dans le bien-fondé de l’orientation de sa politique économique et budgétaire. Le Gouvernement poursuivra ainsi l’assainissement des comptes publics, dont les objectifs ont été confirmés dans le projet de loi de finances pour 2017, et maintiendra le cap des réformes nécessaires pour renforcer le tissu économique français." Lui ne parle pas de "juste récompense des efforts des Français".  

Du rab sur le Lab

PlusPlus