L'UMP veut exploiter le dérapage de Temaru

Publié à 19h35, le 27 mars 2012 , Modifié à 20h36, le 27 mars 2012

L'UMP veut exploiter le dérapage de Temaru
Oscar Temaru, le 12 juin 2011 à Faaa (Maxppp)

La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, demande à François Hollande de se désolidariser d'Oscar Temaru, car ce dernier a déclaré sur Polynésie 1ère et sur Tahiti Nui Télévisions que le président "a les mains pleines de sang".

NKM joue au passage la rédactrice en chef : elle s'étonne que ces propos "n'aient pas été relayés par l'AFP" et donc envoie un communiqué de presse aux rédactions pour les en informer.

  1. NKM rédactrice en chef de l'AFP ?

    Sur francetv.fr

    Il a quand même reçu Kadhafi avec sa tente, ensuite pour l'assassiner parce qu'il dénonçait qu'il avait financé sa campagne...

    C'est quand même quelqu'un qui a les mains pleines de sang. Il y a des enfants qui ont été tués, des mamans...

    Ce n'est pas possible que la Polynésie puisse élire un tel président

    Ce sont les affirmations, "délirantes et insultantes" qu'a prononcées le président de la Polynésie française, Oscar Temaru, vendredi 23 mars, sur Polynésie 1ère et Tahiti Nui Télévisions. La porte-parole du candidat UMP demande donc ce mardi que François Hollande se désolidarise "pleinement et publiquement d’Oscar Temaru qui a (...) plus que dépassé les bornes de la décence publique".

    Ce silence de François Hollande depuis quatre jours est devenu "coupable", selon NKM, qui fait valoir qu'Oscar Temaru est un "soutien actif [...] et responsable local de la campagne".

    La porte-parole de campagne égratigne, encore une fois, l'Agence France Presse, en s'étonnant des choix éditoriaux de l'agence de presse

    Ces "propos inacceptables sur Nicolas Sarkozy [...] étrangement, n’ont pas été relayés par l’AFP", écrit NKM.

    Elle s'était déjà livrée à ce genre de critique en règle le dimanche 18 mars, lorsque l'AFP, acteur central de l'information en France, avait relayé son intervention sur le plateau de France 3 autour d'un éventuel vote "Hollande" en cas de deuxième tour Hollande - Le Pen :

Du rab sur le Lab

PlusPlus