La blague graveleuse de François de Rugy à propos de Cécile Duflot et Jean-Luc Mélenchon

Publié à 12h54, le 20 mai 2015 , Modifié à 16h05, le 20 mai 2015

La blague graveleuse de François de Rugy à propos de Cécile Duflot et Jean-Luc Mélenchon
François de Rugy © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

François de Rugy est plutôt content. Ce mercredi 20 mai, Cécile Duflot a publié une tribune dans Libération où elle prend ses distances avec Jean-Luc Mélenchon alors que les deux semblaient vouloir se rapprocher ces dernières semaines, quitte à faire imploser Europe Écologie – Les Verts. Forcément, voir l'ancienne ministre du Logement mettre un râteau – qui plus est de manière écrite et publique – à l'ancien co-président du Front de gauche fait extrêmement plaisir au député de Loire-Atlantique.

Invité de RFI ce mercredi, François de Rugy revient sur la tribune de Cécile Duflot dans laquelle elle dénonce le "nationalisme étroit" de Jean-Luc Mélenchon. Il évoque surtout le supposé rapprochement entre les deux personnalités. Le député le fait au moyen d'une blagounette tout à fait graveleuse. Il dit :

"

L'idylle a été de courte durée. (rires) Je ne sais pas si le mariage avait été consommé d'ailleurs comme on dit (rires) en langue française bien de chez nous.

 

"

Pour bien comprendre, on vous laisse ici le son de cette bien bonne blague :



Évidemment, François de Rugy ne s'arrête pas à ce mot d'esprit. "Plus sérieusement", comme il prend soin de l'indiquer lui-même, le député EELV salue "le fait que Cécile Duflot le dise très clairement et ferme aussi ainsi la porte à une espèce d'alliance privilégiée avec le Front de Gauche". Il ajoute :

"

Certains, Cécile Duflot en avait parlé, avaient imaginé une force politique nouvelle avec Jean-Luc Mélenchon. Je vois que cette page-là est tournée et c'est tant mieux. Nous sommes nombreux chez les écologistes à l'époque à avoir dit que ce n'était pas la bonne voie. L'alliance rouge-verte ça n'a jamais été un bon choix pour l'écologie.

 

"

Plutôt partisan d'un retour des Verts au gouvernement, François de Rugy fait partie de la frange centriste des écolos. Évidemment, il n'était pas très favorable à un rapprochement avec le Front de gauche

[EDIT 16h04] Dans l'après-midi, François de Rugy a réagi à sa sortie du matin, estimant que "l'analogie était malvenue et regrettable".

À LIRE AUSSI SUR LE LAB >> Un député EELV traite Mélenchon de bouffon et regrette que certains le suivent à EELV

Du rab sur le Lab

PlusPlus