La feuille de route "très compliquée" de Jean-Marc Ayrault (et son sens de l'humour)

Publié à 15h38, le 19 janvier 2014 , Modifié à 15h40, le 19 janvier 2014

La feuille de route "très compliquée" de Jean-Marc Ayrault (et son sens de l'humour)
Jean-Marc Ayrault et François Hollande, le 3 janvier 2014. (Philippe Wojazer/MaxPPP)

VOTRE MISSION SI VOUS L'ACCEPTEZ - François Rebsamen, le patron des sénateurs socialistes au Parlement, a récemment découvert que Jean-Marc Ayrault avait le sens de l'humour.

C'est en tout cas ce que rapporte un "Indiscret" du Journal du Dimanche. François Rebsamen revient sur le visage fermé de Jean-Marc Ayrault lors de la conférence de presse de François Hollande, mardi 14 février dernier.

En témoigne une série de photos de Nicolas Gouhier à l'instar de celle-ci :

Nicolas Gouhier/MaxPPP

Selon le sénateur-maire de Dijon François Rebsamen, le "masque" du Premier ministre serait dû à la feuille de route "très compliquée" que lui impose François Hollande avec sa politique combinant soutien aux entreprises et réduction du déficit.

François Rebsamen confie ainsi :

"

Le Président lui a donné une feuille de route très compliquée. C'est pour ça qu'il n'était pas très souriant. C'est lourd, il mesure l'ampleur de la tâche.

"

Jusque là, pas grand chose de drôle à se mettre sous la dent... C'est que Jean-Marc Ayrault a ajouté :

"

Il aurait pu dire 60 milliards, il n'a dit que 50...

"

Façon de dire que "c'aurait pu être pire" et que la tâche de Jean-Marc Ayrault, qui va devoir réduire le train de vie de l'Etat de 50 milliards d'euros entre 2015 et 2017, aurait pu être (encore) plus lourde. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus