La grosse ressemblance entre le slogan pro-Hollande et "Génération Mitterrand"

Publié à 18h59, le 27 septembre 2016 , Modifié à 18h59, le 27 septembre 2016

La grosse ressemblance entre le slogan pro-Hollande et "Génération Mitterrand"
Les deux logos de pré-campagne. © DR

Le voilà enfin en ligne. Retardé de quelques heures, la faute apparemment aux mauvais chiffres du chômage, le site "Notre idée de la France", supervisé par le ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, est désormais en ligne ce mardi 27 septembre.

Premier détail frappant, le logo nettement visible en haut du site. Sur fond blanc, des personnes sont en marche dans la rue, de façon plus ou moins désordonnée. Les lettres du slogan apparaissent en gris foncé. Le logo rappelle quelque peu l’affiche de pré-campagne de François Mitterrand en 1988, "Génération Mitterrand", créée par Jacques Séguela. Elle avait alors pour but de jouer sur le désir et l’incertitude d’une candidature du président sortant, qui s’est toutefois déclaré officiellement le 22 mars 1998, alors que François hollande donnera sa décision en décembre prochain.

Contacté par Le Lab, l’un des organisateurs du site ne s’en cache pas, même s’il dit que le logo 'n’a pas été fait expressément" dans cette optique :

 

 

"

La présidentielle de 1988 et celle de 2017 s’inscrivent dans deux contextes différents mais, dans les deux cas, il y a une attente de déclaration de candidature du président sortant pour un deuxième mandat.

"

L’idée de "Notre idée de la France" est donc de poser les bases d’une future candidature de François Hollande et tenter de susciter l’envie en dépit des mauvais sondages et des chiffres du chômage du mois d’août, catastrophiques. C’est ce que suggère le logo avec "cette multitude de mouvements pour notre candidat", se félicite-t-on du côté des responsables de cette initiative qui vise à mobiliser les jeunes autour du chef de l’Etat.

"L’idée, c’est que ça ne vienne pas que des élus et qu’à la suite des premières signatures, il y ait d’autres jeunes qui nous rejoignent", ajoute-t-on. Le site aurait donc été lancé à la demande de jeunes militants socialistes. "C’est eux qui nous ont poussé", déclare l’un des principaux responsables. Une liste où on peut retrouver notamment quelques conseillers ministériels et des militants actifs sur les réseaux sociaux.

Comme le rapportait Le Parisien, une "cellule riposte" a également été mise en place pour accompagner cette plateforme. Elle sera animée par les équipes de Stéphane Le Foll, le président de l’association de Hollandais "Répondre à gauche", et gérée par plusieurs parlementaires socialistes qui fourniront des arguments aux élus désireux de soutenir la candidature de François Hollande, précise ce mardi Le Scan du Figaro. Une annonce de candidature que les hollandais réclament désormais avec moins d’empressement. "Je souhaite qu’il annonce sa candidature le plus tard possible", a ainsi déclaré ce mardi matin le président du groupe PS Bruno Le Roux.

Du rab sur le Lab

PlusPlus