La lettre de réponse de François Hollande à la chanteuse Rihanna

Publié à 06h46, le 27 septembre 2016 , Modifié à 06h46, le 27 septembre 2016

La lettre de réponse de François Hollande à la chanteuse Rihanna
François Hollande et Rihanna. © AFP

C’est un échange assez surprenant qui a eu lieu en fin de semaine dernière sur Twitter. Rihanna, une célèbre chanteuse pour celles et ceux qui ne verrait pas qui c’est, a interpellé François Hollande sur Twitter pour savoir si le Président français avait bien reçu sa lettre concernant un programme de l’Unicef, "Education cannot wait" ("l’éducation ne peut pas attendre", dans la langue de Molière). Mais c’est d’abord le secrétaire d’Etat André Vallini qui a donné la réplique à la célèbre chanteuse originaire de La Barbade. Elle n'a pas eu le temps d'être trop déçue avant que François Hollande ne réponde via deux tweets, un en anglais, l’autre en français.

Ce mardi 27 septembre, Le Parisien publie la lettre officielle envoyée par François Hollande à Rihanna. Dans cette lettre, l’Elysée détaille l’action éducative de la France dans le monde. Comme le souligne le quotidien, la missive débute par un sobre "Chère Madame" pour s’achever par un bien plus amical "Chère Rihanna".

Entre ces deux formules, François Hollande a remercié l’artiste pour son engagement dans cette cause, rappelé que "l’éducation doit être la priorité absolue pour la communauté internationale" et expliqué que la France avait augmenté de 100M€ sa contribution à l’ONU et à l’Unicef.

Voici la lettre du chef de l’Etat à Rihanna, publiée par Le Parisien :

Jeudi, Rihanna avait ainsi interpellé François Hollande pour lui demander de soutenir un fonds de l’Unicef pour l’éducation des enfants. "François Hollande avez-vous vu ma lettre ? J'attends votre réponse ! Nous avons besoin de votre leadership", avait ainsi tweeté la chanteuse avec le hastag #EducationCannotWait.

Une mention qui désigne le fond de l'Unicef "Education Cannot Wait" qui vise à réunir des financements pour offrir l'accès à l'éducation à des enfants dans des situations d'urgences à travers le monde. Début septembre, la chanteuse avait déjà sollicité le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Du rab sur le Lab

PlusPlus