La porte-parole de NKM laisse entendre que sa candidate ralliera Alain Juppé contre Nicolas Sarkozy

Publié à 07h50, le 04 novembre 2016 , Modifié à 07h51, le 04 novembre 2016

La porte-parole de NKM laisse entendre que sa candidate ralliera Alain Juppé contre Nicolas Sarkozy

BREAKING NEWS - Au grand concours de l’antisarkozysme, durant le deuxième débat de la primaire de la droite, jeudi 3 novembre, Nathalie Kosciusko-Morizet est sortie grande gagnante. La seule candidatE à cette primaire a notamment remporté ce prix en moquant implicitement Sarkozy qui "balayait la cour de la caserne" durant son service militaire. Après ces échanges pour le moins houleux, NKM, si elle n’est pas au deuxième tour, ne soutiendrait vraisemblablement pas l’ancien Président.

Pencherait-elle alors pour Alain Juppé avec qui elle semble plus proche au niveau programmatique ? C’est le sens d’une réaction de Marie-Laure Harel, une des porte-parole de NKM, sur Franceinfo: après le débat. "Il n’est pas impossible que l’unité ne soit pas pleine à l’issue des primaires (SIC). J’attends de voir si les juppéistes feront pleinement la campagne de Nicolas Sarkozy s’il gagne, et inversement", commence-t-elle en exprimant ses craintes quant à la difficulté du rassemblement post-primaire. Avant de reconnaître que, à l’instar de la députée de l’Essonne, elle respectera la règle du jeu de soutenir le vainqueur de la primaire, quel qu’il soit, mais qu’elle le fera avec beaucoup "moins d’enthousiasme" si ce winner est Nicolas Sarkozy :

"

Je serai comme ma candidate, je le ferai peut-être avec moins d’enthousiasme que si c’était Alain Juppé. Mais je me rangerai derrière le choix. Et je ferai comme ma candidate.

"

Faut-il donc y voir un sérieux signal rouge lumineux clignotant d’un futur ralliement de NKM au maire de Bordeaux ? "Je vous ai donné mon opinion personnelle", tente d’éluder la conseillère de Paris pour ne pas engager NKM. Avant de préciser que "généralement, on pense un peu pareil" avec sa candidate. Elle précise ensuite, au cas où on n’aurait pas bien compris le message, que l’ex candidate à la mairie de Paris "a un peu plus de points communs", ô surprise, avec Alain Juppé qu’avec Nicolas Sarkozy :

"

Nathalie Kosciuscko-Morizet n’a fait aucune annonce mais vous n’ignorez pas en voyant les idées et les attitudes des uns et des autres qu’il y a un peu plus de points communs entre elle et Alain Juppé qu’entre elle et Nicolas Sarkozy, vous l’aurez remarqué au cours de l’émission.

"

Une réaction isolée en vidéo par Franceinfo: :

Cela ne doit pas changer grand-chose dans l'esprit de Nicolas Sarkozy, qui ne devait pas forcément compter sur un ralliement de son ancienne porte-parole de la campagne de 2012 en cas de second tour face à Alain Juppé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus