La réponse musclée d'Emmanuel Macron à l'appel à la réconciliation de Manuel Valls

Publié à 12h27, le 26 octobre 2016 , Modifié à 12h40, le 26 octobre 2016

La réponse musclée d'Emmanuel Macron à l'appel à la réconciliation de Manuel Valls
© afp

#NOPE - Ce mercredi 26 octobre à Paris, Emmanuel Macron a présenté l'organigramme d'En Marche. Un secrétaire général : le député Richard Ferrand, neuf délégués (dont un député et une sénatrice) et 1500 comités locaux. Un mouvement qui pourrait selon son secrétaire général devenir le "premier mouvement politique de France". Une quarantaine de parlementaires soutiendraient l'ancien ministre. Donc pas question de répondre aux appels de Manuel Valls. Samedi à Tours, le Premier ministre, se situant de plus en plus en position de recours si François Hollande ne se représentait pas, a déclaré : 

"

Je demande à Arnaud (Montebourg), Emmanuel (Macron), Benoît (Hamon), Aurélie (Filippetti): qu'est-ce qui nous sépare?", s'était interrogé M. Valls, en brandissant la menace d'une gauche "pulvérisée" à la présidentielle.

"

Emmanuel Macron ne compte pas accepter cette main tendue. Il faut dire que Manuel Valls, comme d'autres, n'ont pas hésité à critiquer l'ex-ministre de l'Economie. Alors la logique de Manuel Valls très peu pour Macron. Il lui répond très vertement :        

"

Les vicissitudes du moment ne sont pas de nature à modifier notre avancée en pensant qu'en quelque sorte on devrait adapter sa stratégie aux aléas du jour. On ne peut pas prétendre refonder sur des ambiguïtés qu'on voudrait reproduire. J'entends les appels à la réconciliation de parfois ceux qui ont jeté l’opprobre ou divisé mais ils sont faits sur, à nouveau, la base de grande confusion, d'idées non partagées, d’expérience de divorces successifs. La refondation que nous appelons de nos vœux c'est le partage de volonté autour d'un projet commun.

 

"

Bref, il lui laisse les "recompositions de parti". A bon entendeur.... Le président d'En marche poursuit sa route. Prochaine étape le 5 novembre avec la réunion des membres de son nouvel organigramme.   

Du rab sur le Lab

PlusPlus