La secrétaire d’Etat Ségolène Neuville admirative de la popularité de Jean-Yves Le Drian en Bretagne : "c’est Dieu sur terre"

Publié à 07h39, le 15 octobre 2015 , Modifié à 08h43, le 16 octobre 2015

La secrétaire d’Etat Ségolène Neuville admirative de la popularité de Jean-Yves Le Drian en Bretagne : "c’est Dieu sur terre"
© LIONEL BONAVENTURE / AFP

DIEU VIVANT - C’est désormais officiel, Jean-Yves Le Drian est le chef de file des socialistes pour les élections régionales de décembre en Bretagne. Le ministre de la Défense, ex-président de la région Bretagne, se lance dans la bataille pour cette région que la gauche espère conserver. Jusqu’au second tour, il pourra cumuler, comme l’a confirmé le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, son ministère stratégique avec la campagne.

Si Jean-Yves Le Drian part au combat des régionales, c’est non seulement parce que son tropisme breton est fort développé – comme le montrent ses deux conseillers ministériels dédiés aux affaires bretonnes – mais aussi parce que sa notoriété locale permet au PS et à la gauche de garder cette région dans leur giron. Ségolène Neuville ne dit pas autre chose lorsque, admirative, elle lance, selon des propos rapportés par Le Figaro de ce jeudi 15 octobre :

"

J’étais à Lorient la semaine dernière. Là-bas, Jean-Yves Le Drian, c’est dieu sur terre. Et vous savez que sur l’île de Groix, il appelle tous les gens qu’il rencontre par leur prénom ? C’est ce que m’a dit le préfet.

"

Pour autant, la vraie question qui se posera au ministre des Armées, c’est de savoir s’il peut, après le scrutin s’il est élu, cumuler sa présidence de région avec l’Hôtel de Brienne. Lui se dit sceptique sur ce cumul qui l’obligerait à avoir une dérogation à la charte éthique du gouvernement. La droite, elle, lui demande d'ores et déjà de faire un choix entre ses deux casquettes.



[Edit 16/10 8h30]

Autre membre du gouvernement dithyrambique au sujet de Jean-Yves Le Drian : Patrick Kanner. Auprès de L'Opinion, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports explique :

 

"

Entre lui et les Bretons, c’est fusionnel. Je l’ai accompagné sur le Tour de France l'été dernier, il y a une sensibilité très positive des Bretons à son égard. Le Drian, c’est un roc, c’est du granit.

"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Même sur le Tour de France, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian garde son tropisme breton  

> Les deux conseillers dédiés aux affaires bretonnes de Jean-Yves Le Drian  

> Réforme territoriale : Jean-Yves Le Drian a joué la carte de la menace pour maintenir intacte la Bretagne 

 

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR:

Bretagne : Jean-Yves Le Drian tête de liste PS aux régionales

Le Drian, Fabius, Cazeneuve, des ministres appréciés

Du rab sur le Lab

PlusPlus