L'annonce *surprise* très très préparée d'Emmanuel Macron sur l'exonération de la taxe d'habitation

Publié à 10h58, le 24 février 2017 , Modifié à 11h34, le 24 février 2017

L'annonce *surprise* très très préparée d'Emmanuel Macron sur l'exonération de la taxe d'habitation
Emmanuel Macron et Jean-Jacques Bourdin © Capture d'écran BFTMV

À force de s'entendre dire qu'il n'a pas de programme, Emmanuel Macron balance proposition sur proposition. Ce vendredi 24 février, le candidat d'En Marche ! donne une interview aux Échos dans laquelle il présente certaines de ses mesures comme la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires. Puis l'ancien ministre de l'Économie est sur le plateau de BFMTV. Face à Jean-Jacques Bourdin, Emmanuel Macron parle de son projet (qui, on le rappelle, est le VÔÔÔÔÔTRE).

Après avoir entendu le témoignage de deux retraités en difficulté financière, il évoque le cas des 9 millions de pauvres. Le candidat à la présidentielle a une mesure dans son panier. Mais il ne veut pas la présenter tout de suite. C'est du moins ce qu'il tente de faire croire. S'en suit alors un étrange jeu du chat et de la souris entre le candidat et le journaliste à la fin duquel Emmanuel Macron finit par donner l'information qu'il voulait a priori garder secrète :

Voici l'échange :

"

-          Emmanuel Macron : Le pouvoir d'achat, c'est la rencontre d'un salaire ou d'une pension de réversion  qui est la retraite et d'un coût de la vie. Je n'augmenterai en rien la fiscalité de tous ces retraités. […] Je prendrai une mesure, je l'annoncerai dans les prochaines semaines, pour l'ensemble des ménages modestes et des classes moyennes, qui représente 10 milliards d'euros sur le quinquennat.



-          Jean-Jacques Bourdin : Laquelle ?



-          Emmanuel Macron : Je prendrai une mesure qui touche à un impôt particulier.



-          Jean-Jacques Bourdin : Lequel ?



-          Emmanuel Macron : Non mais je vous dis que je le dirai dans les prochaines semaines.



-          Jean-Jacques Bourdin : Non non mais vous ne pouvez pas me dire que vous prendrez une mesure qui va permettre de réduire les impôts de 10 milliards si j'ai bien compris.



-          Emmanuel Macron : Exactement. Sur laquelle je reviendrai.



-          Jean-Jacques Bourdin : Quel impôt ? Vous y reviendrez en détail mais la mesure ?



-          Emmanuel Macron : L'impôt qui est le plus injuste pour toutes celles et ceux qui sont dans ces situations, c'est à quoi à votre avis ? Ce n'est pas l'impôt sur le revenu, parce que tout le monde se focalise là-dessus.



-          Jean-Jacques Bourdin : La TVA ?



-          Emmanuel Macron. La TVA c'est injuste. C'est pour ça que je ne toucherai pas à la TVA.



-          Jean-Jacques Bourdin : Vous ne toucherez pas à la TVA. Pas d'augmentation et pas de baisse ?



-          Emmanuel Macron : Pas d'augmentation et pas de baisse. Mais c'est pour ça aussi que les projets qui augmentent la TVA de 2 points sont terribles pour ces ménages.



-          Jean-Jacques Bourdin : Alors les 10 milliards, où ?



-          Emmanuel Macron : Je vais baisser le reste à charge pour ces personnes parce que quand vous êtes un retraité modeste, qu'est-ce qui vous coûte, dans le cas des deux auditrices que vous citiez ? Vous payez votre prothèse auditive, et bien souvent, comme vous êtes mal couvert par la Sécurité sociale et votre mutuelle, vous n'arrivez pas à vous la payer. Et donc le reste à charge fait que vous n'allez pas vous soigner. C'est ce qui fait d'ailleurs aujourd'hui que de plus en plus de personnes âgées, n'allant pas se soigner, tombent plus facilement dans la dépendance.  



-          Jean-Jacques Bourdin : Donc réduction d'impôt de 10 milliard, où ?



-          Emmanuel Macron : Et donc réduction d'impôt de 10 milliards sur une politique d'exonération que l'État portera sur d'autres impôts qui sont très injustes.



-          Jean-Jacques Bourdin : Quel impôt ? Les impôts locaux ?



-          Emmanuel Macron : Vous avez tout compris Jean-Jacques Bourdin.



-          Jean-Jacques Bourdin : Les impôts locaux !



-          Emmanuel Macron : Qu'est-ce qui est injuste ? Qu'est-ce qui, dans le cas des deux auditrices, est terrible ? C'est la taxe d'habitation.

"

Voilà. Au bout d'un échange interminable, Emmanuel Macron lâche le morceau : il exonérera les ménages modestes et populaires de la taxe habitation. L'ancien ministre de l'Économie avance même un chiffre : "80% de ceux qui paient" la taxe d'habitation en seront exonérés.

En voilà un scoop pour Jean-Jacques Bourdin. Sauf que l'on peut raisonnablement penser qu'Emmanuel Macron avait préparé son coup. En témoigne ce tweet publié à 9h19, soit 15 minutes seulement après l'annonce faite sur BFMTV :

On y voit un graphique reprenant la proposition formulée quelques instants plus tôt devant Jean-Jacques Bourdin.

Un deuxième tweet suit dans la foulée, à 9h29 celui-ci. Il apporte des précisions chiffrées : Emmanuel Macron Président, 4 Français sur 5 seront exonérés de la taxe d'habitation.

Deux interprétations découlent de l'échange entre Jean-Jacques Bourdin et Emmanuel Macron et des tweets qui ont suivi : premièrement, le candidat à la présidentielle a facilement lâché le morceau pour dévoiler sa mesure ; deuxièmement, les graphiques étaient semble-t-il déjà prêts. Plutôt pratique pour une mesure que le candidat ne voulait dévoiler que "dans quelques semaines". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus