Le bide d'Emmanuel Macron face à Michel Sapin a "fait mourir de rire" les deux ministres

Publié à 19h19, le 27 août 2015 , Modifié à 19h22, le 27 août 2015

Le bide d'Emmanuel Macron face à Michel Sapin a "fait mourir de rire" les deux ministres

BFF - Vous vous souvenez sûrement de ce grand moment de solitude d'Emmanuel Macron. Durant une grande conférence de presse gouvernementale sur la crise des éleveurs le 22 juillet, le ministre de l'Économie tente de communiquer avec Michel Sapin. À en croire son petit sourire en coin, il s'agit d'une blagounette. L'échec est total. Le ministre des Finances lui adresse un regard d'une rare fermeté avant de se détourner de lui et de l'ignorer ostensiblement. Penaud, Macron encaisse.

Comme beaucoup de monde, vous avez peut-être rigolé en voyant la scène. Eh bien figurez-vous que les deux intéressés aussi. Michel Sapin lui-même l'assure au Point, mercredi 27 août. À l'en croire, cela les a même "fait mourir de rire" - ce qui n'était pas le cas de la tentative d'humour en elle-même, si vous avez tout suivi. Ce jour-là, il n'avait peut-être pas la tête à la déconnade, après tout...

Michel Sapin ne révèle cependant pas ce que lui a dit son collègue ce jour-là. En tout cas, il "jure qu'il ne fallait rien interpréter" de ces images, écrit Le Point.

Le ministre des Finances décrit même des relations idylliques avec le "chouchou" de Hollande :

"

On s'entend merveilleusement bien. Son job, il le fait très bien, avec cet air et ce physique de modernité utile dans un gouvernement comme le nôtre.

 

"

Il nous est toutefois permis d'en douter. Comme l'avait déjà rapporté Le Point en juillet, les deux ministres, qui cohabitent à Bercy, ont connu quelques tensions. Par exemple lorsque Michel Sapin surprend Emmanuel Macron en train de disserter de la situation de la Grèce (pré-carré du premier) devant une trentaine de journalistes, le 15 juillet, alors qu'il est censé tenir une conférence de presse sur la loi Macron. S'en suit le dialogue suivant :

"

- Michel Sapin : Ah, c'est ici la conférence de presse sur la Grèce ?



- Emmanuel Macron : Tu tombes bien, ce monsieur vient aussi de m'interroger perfidement sur le budget. Il pense qu'on ne réduit pas assez le déficit...



- Michel Sapin [glacial] : On verra plus tard.

"

 

Une semaine plus tard, avait lieu cette fameuse séquence du bide à "mourir de rire"... Aujourd'hui, Sapin concède, toujours auprès de l'hebdomadaire :

 

"

Il a l'emportement de la jeunesse et de l'intelligence, ce qui peut parfois l'amener à dire des choses qu'il ne faut pas dire, comme comparer Tsipras au FN [voir ici, ndlr].

 

"

Comme d'autres membres du gouvernement, il est donc un peu agacé de voir Emmanuel Macron marcher parfois sur ses plates-bandes. François Rebsamen aussi en sait quelque chose.

Du rab sur le Lab

PlusPlus