Le Canard Enchaîné reconnaît s'être trompé au sujet de Valérie Pécresse

Publié à 09h36, le 12 août 2015 , Modifié à 11h06, le 12 août 2015

Le Canard Enchaîné reconnaît s'être trompé au sujet de Valérie Pécresse
Valérie Pécresse © DOMINIQUE FAGET / AFP

MEA CULPA –Le Canard Enchaîné présente ses plus plates excuses à Valérie Pécresse. Fin juillet, l'hebdomadaire avait retranscrit les propos de la tête de liste LR aux régionales Île-de-France. Selon le palmipède, l'élue avait déclaré au cours d'une visite dans le 93 : "Il faut 'résoudre la question des lieux de culte et des écoles confessionnelles car on doit pouvoir donner aux musulmans ce qu'on donne aux Français et aux Juifs". Des propos très très limite que la députée des Yvelines avait nié avoir prononcés après que plusieurs politiques, dont le FN Wallerand de Saint-Just, se soient emparés de cette polémique.

Ce mercredi 12 août, La Canard reconnait donc s'être un peu planté. Le palmipède écrit :

"

'Le Canard' doit des excuses, et les plus plates, à Valérie Pécresse. Sur la foi d'une retranscription inexacte, nous lui avons prêté des propos qu'elle n'a pas tenus. […] En réalité, les mots qu'elle a prononcés étaient les suivants : 'Ce qu'on a donné aux catholiques et aux Juifs par le passé, on doit aussi pouvoir le donner aux musulmans de France'.

 

"

Début août, Valérie Pécresse s'était dite "victime d'une manipulation honteuse". Les faits clairement établis, la tête de liste LR prend acte des excuses du Canard et remercie, ce mercredi, les internautes qui ont "fait éclater la vérité sur les réseaux". Elle en profite pour adresser un message à ses adversaires politiques, comme Wallerand de Saint-Just par exemple :

Ce qui n'a pas eu vraiment l'air de beaucoup influer sur le comportement de l'élu PCF Ian Brossat…

Ni sur celui de Wallerand de Saint-Just, justement, qui préfère retenir le déplacement d'origine de Valérie Pécresse auprès de représentants musulmans :

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Valérie Pécresse répond aux railleries sur son "immersion" dans le métro et le 18e arrondissement

Pécresse et Morano pointent le manque de légitimité de Hollande pour proposer un gouvernement de la zone euro

Valérie Pécresse sur Nicolas Dupont-Aignan : "Il veut juste montrer sa tête à la télé"

Du rab sur le Lab

PlusPlus