Le conseil de Yannick Jadot à Benoît Hamon : "Fais une sieste !"

Publié à 12h19, le 23 mars 2017 , Modifié à 12h27, le 23 mars 2017

Le conseil de Yannick Jadot à Benoît Hamon : "Fais une sieste !"
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

BRÈVE DE CAMPAGNE – Une campagne présidentielle prend souvent des allures de marathon pour les candidats. Au rythme des interventions dans les médias, des réunions internes, des meetings et des autres déplacements, les prétendants à l’Elysée ont peu de temps pour se reposer. Selon un indiscret du Point, l’écologiste Yannick Jadot a pourtant conseillé à Benoît Hamon de prendre plus de repos. Voilà ce qu'a déclaré le député européen EELV, qui soutient le candidat du PS à la présidentielle après un accord validé par les militants écologistes :

 

 

"

Les trucs à quatre visites par jour, c'est pas possible. J'ai dit à Benoît : prends une chambre d'hôtel et fais une sieste !

"

Après le passage de Benoît Hamon lors du premier débat présidentiel, lundi 20 mars, Yannick Jadot a "regretté" que le socialiste ne soit pas davantage "allé chercher" Emmanuel Macron ou François Fillon sur TF1.

Benoît Hamon a plaidé la fatigue. "C'est un spot exigeant sur le plan physique. En plus, on a la primaire dans les pattes", a confié au Point le député PS des Yvelines, en campagne depuis août dernier, lorsqu’il s’est lancé dans la primaire de la Belle Alliance Populaire. Benoît Hamon, qui dort très peu, effectue toutefois des micro-siestes entre chaque trajet, dans sa voiture. 

Selon le magazine, son équipe de campagne songe à alléger son agenda. Au coude-à-coude dans les sondages avec le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon et confronté à plusieurs départs de socialistes qui rejoignent Emmanuel Macron, comme le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, Benoît Hamon n’a pourtant plus qu’un mois pour renverser la table. Jusqu'à présent, il n'a pas totalement retrouvé l'élan qui était le sien lors de la primaire, en dépit d'un grand meeting à Paris - Bercy dimanche 19 mars jugé réussi. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus