Le député LREM Pierre Person assure que "les parlementaires ont l’impression de ne pas avoir le temps de réfléchir"

Publié à 12h28, le 18 novembre 2017 , Modifié à 11h26, le 26 décembre 2017

Le député LREM Pierre Person assure que "les parlementaires ont l’impression de ne pas avoir le temps de réfléchir"
Pierre Person, député LREM. © Thomas Samson / AFP

BREF - Le nouveau monde, parfois, il est difficile à suivre, même pour les nouveaux députés. Car l'exécutif entend appliquer rapidement le programme sur lequel Emmanuel Macron a été élu.

Quand on est parlementaire, pour suivre un tel rythme de réformes, il n'y a pas 36 solutions : il faut débattre, en commission ou dans l'hémicycle, parfois jusqu'à une heure très avancée de la nuit, afin de faire voter les projets de loi.

Si, cinq mois après leur élection, tout plein de néodéputés LREM se plaignent de leurs conditions d'exercice à l'Assemblée, il n'y a pas que cela qui démange. Pierre Person, député LREM, cité par Le Monde ce samedi 18 novembre, raconte :

La seule petite douleur, c’est que les parlementaires ont l’impression de ne pas avoir le temps de réfléchir.

Et le quotidien du soir de citer l'entourage du Premier ministre, qui explique que "ça va continuer" et que "le calendrier législatif du premier trimestre 2018 sera très intense". Voilà qui ne devrait pas rassurer les élus de la majorité.

Un autre député LREM, Pacôme Rupin, se vante d'avoir déjà mis en œuvre "au moins la moitié [des réformes, NDLR] et l’autre moitié est lancée. Maintenant, l’objectif c’est de faire le programme en un an".

Un an, ça laisse quatre ans de quinquennat pour réfléchir.

Du rab sur le Lab

PlusPlus