VIDÉO - Le gros lapsus d’Emmanuel Macron sur "la sortie de l’état de droit"

Publié à 06h54, le 20 septembre 2017 , Modifié à 12h40, le 20 septembre 2017

VIDÉO - Le gros lapsus d’Emmanuel Macron sur "la sortie de l’état de droit"
"Sortie de l’état d’urgence". Encore une fois. "Sortie de l’état d’urgence". © ludovic MARIN / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

C’était l’une des promesses phares du Président. Lors de son discours devant le Congrès à Versailles le 3 juillet dernier, Emmanuel Macron a promis une levée de l'état d'urgence, en vigueur depuis les attentats de novembre 2015, "à l'automne". Mais cette mesure exceptionnelle, prorogée une sixième et dernière fois courant juillet, a du mal à sortir de la tête de nos dirigeants français. Après le lapsus de Gérard Collomb sur la "sortie de l’état de droit", le chef de l’État a imité son ministre de l’Intérieur, ce mardi 19 septembre à New York.

Le président de la République a prononcé mardi soir un long discours devant plusieurs centaines de membres de la communauté française, défendant à la fois ses réformes en France, son projet de refonder l'Europe et son soutien au multilatéralisme de l'ONU. Selon l’AFP qui raconte la scène, Emmanuel Macron a donc annoncé qu'en novembre la France "sortira de l'Etat de droit", au lieu de "l'état d'urgence".

Un lapsus à voir en vidéo, isolé par BFMTV :

Devant l’absence de réactions de la salle, le chef de l’État a ironisé :

Je constate qu'il n'y a pas eu de réactions. J'ignore si c'est de la torpeur ou de l'acquiescement, je choisis le premier !

Décidément, cette sortie de l'état de d'urgence ne passe pas. C’est déjà le deuxième lapsus après celui de Gérard Collomb, le 13 septembre dernier devant la commission des lois de l’Assemblée nationale pour l’examen du projet de loi antiterroriste. Allez, un petit effort, il reste un peu moins de deux mois pour intégrer la bonne formule : "sortie de l’état d’urgence". Encore une fois. "Sortie de l’état d’urgence".



A LIRE AUSSI SUR LE LAB

VIDÉO - Le lapsus de Gérard Collomb sur "la sortie de l'état de droit"

Du rab sur le Lab

PlusPlus