Le maire FN de Beaucaire Julien Sanchez impose le porc à la cantine tous les lundis et sans menu de substitution

Publié à 13h42, le 08 janvier 2018 , Modifié à 17h11, le 08 janvier 2018

Le maire FN de Beaucaire Julien Sanchez impose le porc à la cantine tous les lundis et sans menu de substitution
Julien Sanchez © AFP

Julien Sanchez a une obsession en ce début d'année 2018 : il "refuse d’assister au grand-remplacement du porc à la cantine". Oui, le "grand remplacement", du nom de cette fameuse théorie complotiste très en vogue du côté de l'extrême droite et qui voudrait que la population européenne soit peu à peu remplacée par un autre, étrangère et plus particulièrement africaine. C'est donc cette idée développée notamment par Renaud Camus et partagée par plusieurs frontistes que le porte-parole du FN et maire de Beaucaire (Gard) reprend pour critiquer les menus de substitution dans les cantines.

De fait, les repas optionnels sans porc sont supprimés dans les six écoles primaires de Beaucaire depuis le 1er janvier. Julien Sanchez parle, pour sa part, de repas "antirépublicains", comme le rapportait BuzzFeed vendredi 5 janvier. Ce lundi, le porte-parole du FN va plus loin : du cochon sera servi tous les lundis. Interrogé par Valeurs Actuelles, il lance :

Je rappelle accessoirement que la cantine n’est pas un restaurant quatre étoiles. Si on retrouve demain les écrits d’un prophète qui demande de ne plus manger de bœuf ou qu’une nouvelle religion impose de ne pas manger de féculents ou de fraises, on ne s’en sort plus. […] Nous mettrons du porc chaque lundi dans nos cantines, tout le monde est prévenu et ceux qui refusent que leurs enfants en mangent peuvent donc s’organiser autrement.

 

Outre ce rejet du religieux, Julien Sanchez met en avant des raisons financières mais également ce qu'il présente comme "l'intérêt de l'enfant". Comprendre : les enfants ne mangeant pas de porc étaient isolés à la cantine des autres enfants. "Les enfants musulmans mangeaient sur des tables à part. Sans doute par souci d’organisation, ces enfants étaient séparés des autres et c’est inacceptable là encore, dans une école publique", raconte-t-il, ajoutant l'argument qui tue : Astérix le gaulois :

Je respecte la devise 'égalité, fraternité, liberté'. Egalité dans les menus proposés, fraternité avec nos agriculteurs français et particulièrement les éleveurs de porcs qui sont en difficulté en ce moment, et liberté d’aller manger ailleurs pour ceux qui ne sont pas satisfaits. [...] Au bout d’un moment il faut tout simplement raison garder. En France, en Gaule, on mange du sanglier depuis Astérix ! 

 

On précisera simplement que les musulmans ne sont pas les seuls à ne pas manger de viande de porc. Les juifs et les végétariens aussi. 



[EDIT 17h11]

Des parents d'élèves opposés à cette mesure appellent lundi 15 janvier à un pique-nique de protestation devant la mairie de Beaucaire à 11H30, rapporte l'AFP.

Du rab sur le Lab

PlusPlus