Le message très politique de DSK à Macron lors de l’hommage à Nicole Bricq : "les valeurs de gauche et de droite ne sont pas les mêmes"

Publié à 07h26, le 05 octobre 2017 , Modifié à 08h08, le 05 octobre 2017

Le message très politique de DSK à Macron lors de l’hommage à Nicole Bricq : "les valeurs de gauche et de droite ne sont pas les mêmes"
Dominique Strauss-Kahn. © AFP

C’est le premier discours à tonalité politique de Dominique Strauss-Kahn depuis un bon moment. Et l’ancien prétendant à la présidentielle ne s’est pas privé de distiller une petite leçon politique devant une assistant qui comptait notamment Emmanuel Macron et François Hollande.

Ainsi, lors de l’hommage au Conseil économique, social et environnemental à Nicole Bricq, ex-ministre de François Hollande et une des premières ralliées à Emmanuel Macron, l’ancien patron du FMI, dont de nombreux anciens collaborateurs sont aujourd’hui dans le premier cercle de la macronie, a envoyé un message très politique à l’actuel chef de l’Etat. Des propos rapportés par L’Opinion et Paris Match ce jeudi 5 octobre :

"

Je l’avais convaincue de mon idée de socialisme de la production, pour remplacer le vieux socialisme de la redistribution. Et quand on voit aujourd’hui les méfaits, l’explosion des inégalités créées par la financiarisation de la mondialisation, on voit que la cible n’était pas si mal choisie.

"

Et DSK de poursuivre :

"

Quand on est sûr de ce qu’on pense, on peut faire des compromis avec des adversaires d’hier et peut être de demain. Elle l’a fait par conviction, très loin du cynisme de beaucoup. Parce qu’elle savait que les valeurs de gauche et les valeurs de droite ne sont pas les mêmes. Que les deux sont nécessaires à l’équilibre de la société, mais que leur opposition dialectique vivra tant que vivra la démocratie. Les mêler, ce n’est pas les confondre. Les faire avancer ensemble, c’est savoir garder leur équilibre.

"

Tiens donc, quand DSK dit que "les valeurs de gauche et les valeurs de droite ne sont pas les mêmes" et même qu’elles s’opposent, il réplique directement au "ni droite ni gauche" d’Emmanuel Macron vite devenu "et de droite et de gauche". Le leitmotiv de La République en marche se voit donc habillé pour l’automne et l’hiver par l’ancien patron de Bercy.

"Un discours longuement applaudi par la salle", écrit encore L’Opinion tandis qu’un participant témoigne qu’il se serait cru "presque comme dans un meeting".

DSK, le retour ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus