Le père d’une des victimes de Mohamed Merah retire sa plainte contre Éric Woerth et Nicolas Sarkozy

Publié à 13h54, le 10 février 2016 , Modifié à 13h54, le 10 février 2016

Le père d’une des victimes de Mohamed Merah retire sa plainte contre Éric Woerth et Nicolas Sarkozy
Eric Woerth et Nicolas Sarkozy. © AFP

Les attaques de Mohamed Merah en 2012, pas un attentat ? Après la polémique créée par les propos d’Eric Woerth, sur lesquels il a fini par revenir, Albert Chennouf-Meyer, le père d'une des victimes de Mohamed Merah avait porté plainte contre l’ancien ministre du Budget ainsi que contre Nicolas Sarkozy.

Une plainte qu’il a décidé de retirer, comme le relaye ce mercredi 10 février l’AFP, après leur avoir reproché de ne pas qualifier d'"attentats" les crimes de Merah, selon un communiqué de ses avocats publié mardi. "Nicolas Sarkozy (...) a enfin reconnu qu'il y avait eu (des) attentats alors qu'il était encore au pouvoir", écrivent les avocats de Albert Chennouf-Meyer.

L'ex-chef de l'Etat, à Vezins-de-Lévézou (Aveyron), a qualifié lundi d'attentat "particulièrement dramatique" les attaques commises par Mohamed Merah en mars 2012, alors qu'il était président de la République, même s’il s’est alors emmêlé les pinceaux entre les différentes attaques de Toulouse et Montauban.

Du rab sur le Lab

PlusPlus