Le porte-parole de LREM "espère" que Mélenchon "sera condamné" pour ses propos sur Cazeneuve et Rémi Fraisse

Publié à 07h54, le 29 mai 2017 , Modifié à 09h03, le 29 mai 2017

Le porte-parole de LREM "espère" que Mélenchon "sera condamné" pour ses propos sur Cazeneuve et Rémi Fraisse
Benjamin Griveaux sur France 2, lundi 29 mai 2017 © Montage Le Lab

"Il a raison, Bernard Cazeneuve, ce sont des propos indignes d'un responsable politique." Sur France 2 lundi 29 mai, Benjamin Griveaux soutient l'ancien Premier ministre, qui a annoncé vouloir porter plainte en diffamation contre Jean-Luc Mélenchon, après que ce dernier a parlé de lui comme du "gars qui s’est occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse". D'après le porte-parole de La République en marche, également candidat aux élections législatives, le leader de la France insoumise souffrirait d'une "blessure égotique" due à son échec à la présidentielle et qui "se transforme en propos de tribune qui sont des insultes, des attaques graves".

Il ajoute, anticipant sur la procédure qui s'annonce si Bernard Cazeneuve va au bout de sa démarche :

J'espère qu'il sera condamné pour ces propos-là.

Au cours d'un meeting à Montreuil et dans une séquence diffusée dimanche sur France 5, Jean-Luc Mélenchon s'en prenait violemment à Bernard Cazeneuve : 

 

Comment il s’appelle là, le dernier que son nom m’échappe, qui était Premier ministre ? Comment vous l’appelez ? Oui, Cazeneuve, le gars qui s’est occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse. Le gars qui a fait gazer, matraquer toutes les manifestations et qui prend maintenant sa tête de petit sainte-nitouche pour dire que c’est moi qui ne sait pas choisir entre le Front national et je sais pas qui. (…) Encore une fois vous essayez de tromper les gens. Encore une fois vous essayez de leur faire peur.

Ce qui a entraîné une vive réaction de l'intéressé. "Coutumier de l'outrance et de l'abaissement du débat public, Jean-Luc Mélenchon a franchi la frontière de la diffamation. Par ses propos à mon sujet, il démontre que l'insulte est devenu son mode de pensée et d'expression", a dénoncé Bernard Cazeneuve dans un communiqué dimanche soir, ajoutant :

Parce que je crois que le débat d'idée implique du respect et doit prévaloir sur l'invective, la manipulation et le mensonge, j'ai décidé de porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon pour diffamation.

Du rab sur le Lab

PlusPlus