Le secrétaire d'État à la Francophonie André Vallini s'insurge contre les chansons en anglais choisies par la France pour l'Eurovision et l'Euro 2016

Publié à 09h48, le 02 mai 2016 , Modifié à 15h20, le 02 mai 2016

 Le secrétaire d'État à la Francophonie André Vallini s'insurge contre les chansons en anglais choisies par la France pour l'Eurovision et l'Euro 2016
André Vallini © AFP

André Vallini n'est pas content, mais alors pas du tout. Le secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires Etrangères, chargé du Développement et de la Francophonie, n'apprécie pas vraiment les choix musicaux pour l'Euro 2016 et l'Eurovision. Et il le fait savoir.

Ce lundi 2 mai, sur Twitter, ce membre du gouvernement dénonce un choix "consternant et inacceptable" car les deux chansons visées ont des paroles anglaises.

La chanson choisie comme hymne officiel de l'Euro 2016 est une reprise par Skip the Use du tube de Kiss I was made for lovin' you.



Quant à celle désignée pour représenter la France à l'Eurovision, il s'agit de J'ai cherché d'Amir Haddad. Alors "j'ai cherché", cela sonne plutôt bien français. En revanche, le refrain, "You / You’re the one that’s making me strong / I’ll be looking, looking for you / Like the melody of my song", fait plus Shakespeare que Molière.



Alors forcément, le monsieur chargé de promouvoir la francophonie n'apprécie pas vraiment ces choix sans doute plus universels mais moins cocoricos. Et son agacement ne se limite pas à Twitter. Dans la matinée, André Vallini a publié un communiqué pour s'insurger encore plus. Il a écrit : 

 

Au moment où nous défendons la place du français dans les institutions internationales et notamment européennes, au moment où nous mobilisons tous nos moyens pour son rayonnement dans le monde, au moment où nous nous efforçons de répondre à l'appétence pour le français dans nos instituts sur les cinq continents, il est incompréhensible que lors de deux grands événements populaires, la langue française baisse pavillon ! De grâce, ne marquons pas contre notre camp !

La colère d'André Vallini est étonnante quand on sait qu'un autre membre du gouvernement, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Ville Patrick Kanner, est plutôt ravi du choix de cet hymne. La semaine dernière, il a manifesté sur Twitter sa "grande fierté" quant au choix de la chanson, comme l'a repéré BuzzFeed.

En 2008, la ministre de la Culture, à l'époque Christine Albanel, avait elle-aussi critiqué le choix de la France pour le concours de l'Eurovision. Il s'agissait de Divine, de Sébastien Tellier, aux paroles elles-aussi anglaises. " Je trouve effectivement dommage que ce ne soit pas une chanson française, avait-elle déclaré. Je suis quand même persuadée que l'on peut parfaitement conjuguer le talent, le rayonnement international (et) la langue française", avait-elle dit. 

[EDIT 11h25] ajout communiqué d'André Vallini

[EDIT 15h20] ajout tweet Patrick Kanner

Du rab sur le Lab

PlusPlus