Le SMS assassin de Rachida Dati à Brice Hortefeux, entre accusations et menaces : "salut le facho"

Publié à 07h04, le 04 novembre 2016 , Modifié à 07h55, le 04 novembre 2016

Le SMS assassin de Rachida Dati à Brice Hortefeux, entre accusations et menaces : "salut le facho"
Rachida Dati et Brice Hortefeux en 2008. © ERIC FEFERBERG / POOL / AFP

Entre Rachida Dati et Brice Hortefeux, comme l’écrivait déjà Le Monde en 2010, c’est une inimitié de longue date. En 2016, on peut désormais dire qu’entre ces deux proches de Nicolas Sarkozy règne une animosité de très longue date même si elle apparaît aujourd'hui légèrement apaisée.

Exemple idoine de ces hostilités, un SMS de 2013 qu’a révélé Mediapart, le 3 novembre. Dans ce texto, daté du 9 septembre 2013 à 9 heures du matin et envoyé en copie à Nicolas Sarkozy, Rachida Dati écrit longuement au bras droit de Nicolas Sarkozy, alors sur écoutes, souligne le site d’info. Entre insultes, accusations et menaces, ce message s’est ainsi retrouvé dans le dossier d’instruction sur l’affaire libyenne. Et sur Mediapart qui publie donc ce long et ultra-acide SMS à base de "salut de la facho" et "espèce de voyou" :

"

Salut le facho, je t’ai entendu dire à ton OS [officier de sécurité – ndlr] que tu allais me faire “sauter” la pseudo-facilité de passage (que je n’ai pas) que j’aurais à l’aéroport ! Je vais te donner un dernier avertissement par ce SMS dont la copie est envoyée à N. Sarkozy. Soit tu me lâches soit je vais déposer l’assignation qui date de deux ans dans laquelle tu figures avec d’autres pour atteinte à ma vie privée et écoutes illicites (…) - Sarkozy l’avait reçue et m’avait demandé de ne pas la déposer au tribunal !- en ta qualité de ministre (naze) de l’Intérieur ! De plus, je vais dénoncer l’argent liquide que tu as perçu pour organiser des rdv auprès de Sarko lorsqu’il était président, des relations tout aussi liquides que tu as eues avec Takieddine, l’emploi fictif de ton ex à la Caisse d’Epargne grâce à Gaubert [Thierry Gaubert, un proche de Sarkozy, mis en examen dans l'affaire Karachi – ndlr], et l’emploi illégal de ta compagne actuelle au Parlement européen, et je peux continuer avec les avantages que tu as eus et as encore à l’UMP à l’insu de ceux qui paient. Alors maintenant, je te préviens très fermement : tu me fous la paix ! Je ne te lâcherai pas espèce de voyou !

"

"Des conneries à Hortefeux, j’en ai envoyé", minimise aujourd’hui l’ex-ministre de la Justice auprès de Mediapart. "Mais les juges de l'affaire libyenne pourraient avoir envie d'en savoir plus", ajoute le site.

Brice Hortefeux, comme Rachida Dati, fait mine aujourd’hui d’avoir oublié ce cinglant message. "Je me souviens d’attaques, mais pas de ce texto", assure l’eurodéputé qui ajoute que "depuis cette période", leurs "relations se sont normalisées". "Depuis, nos relations se sont pacifiées", approuve également Rachida Dati.

Il est vrai, lorsque l’on regarde les archives du Lab, que la tension était à son comble entre les deux en 2012 et 2013. En 2012, après la retraite temporaire de Nicolas Sarkozy de la vie publique, Rachida Dati avait déclaré "Hortefeux a besoin de créer une amicale des anciens pour exister". Quelques mois plus tard, elle lâchait :

"

Hortefeux, je le réduis à papa Sarkozy m’a dit…

"

Mais Brice Hortefeux non plus n’est pas en reste niveau attaques. En avril 2013, il prenait ainsi un malin plaisir à corriger Rachida Dati sur les règles du scrutin des européennes.

Mais tout cela, comme le dit la pub, c'était avant...

Du rab sur le Lab

PlusPlus