Législatives : le candidat LREM au Touquet met en avant le soutien du candidat FN pour le 2nd tour

Publié à 11h14, le 15 juin 2017 , Modifié à 11h14, le 15 juin 2017

Législatives : le candidat LREM au Touquet met en avant le soutien du candidat FN pour le 2nd tour
© Captures d'écran France 3

C’est une circonscription suivie de près : la 4ème du Pas-de-Calais. Elle comprend notamment la ville du Touquet dans le Nord-Pas-de-Calais, berceau de la famille Macron. La belle–fille du Président est même la suppléante du candidat  LREM Thibault Guilluy. Ce dernier est arrivé en tête au premier tour avec 35.2% des voix contre 31% pour son adversaire le député sortant Daniel Fasquelle, candidat LR et trésorier de ce même parti.

Les autres candidats ont été sèchement éliminés notamment Blandine Drain pour le PS et Benoît Dolle, ex-DLF rallié au FN qui a obtenu 14.55% des voix. Les deux ont affiché pour le second tour une préférence pour le candidat LREM. Un choix pas très étonnant de la part du PS mais beaucoup plus de la part du candidat FN. Mais plus surprenant encore, le candidat LREM a l’air content de ce soutien car il le souligne et le met en avant. Lors du débat organisé le 14 juin par France 3, il déclare :   

"

Les Français sont cohérents. Après le 7 mai, ils ont souhaité poursuivre cette vague de renouveau et accompagner à l’Assemblée nationale, donner une majorité forte à notre Président. Maintenant vient aussi le temps du rassemblement, j’ai noté que Blandine Drain du Parti socialiste avait appelé à nous rejoindre mais c’est aussi Benoit Dolle qui était le candidat Debout la France / Front national qui a aussi invité à ce renouveau et à ce renouvellement.

 

"

A voir ici en vidéo (à partir de 3’30)

  

Au lendemain de sa défaite, le candidat ex-DLF rallié au FN avait en effet précisé que le candidat LREM ferait à ses yeux un meilleur député que le sortant qu’il n’apprécie visiblement pas beaucoup. Il avait déclaré le 11 juin à La Voix du Nord :    

 

"

C’est clair : aucune de nos voix ne doit aller à Daniel Fasquelle, compte tenu de son soutien à Macron juste après le premier tour de la présidentielle. Vu l’implantation de Thibaut Guilluy dans le territoire, il fera un meilleur représentant et défenseur du Montreuillois, même si je n’appelle pas nos électeurs à voter pour lui.  

"

On notera la logique de l’argumentaire : il faut voter pour le candidat d’Emmanuel Macron plutôt que pour un candidat qui n’est pas de son parti mais l’a soutenu contre Marine Le Pen. La préférence affichée du candidat FN pour le candidat LREM, revendiquée par ce dernier, devrait faire bien plaisir à l’état-major du parti. Pendant la campagne, Emmanuel Macron n’a cessé de critiquer le parti de Marine Le Pen le qualifiant de "parti  du mensonge" et autre "parasite du système". Mais visiblement dans cette circonscription les considérations locales ont *un peu*  pris le pas sur les discours nationaux.

 

 

 

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus