Législatives : Myriam El Khomri balance qu'elle n'est "pas parachutée comme Audrey Azoulay"

Publié à 16h53, le 16 octobre 2016 , Modifié à 17h09, le 16 octobre 2016

 Législatives : Myriam El Khomri balance qu'elle n'est "pas parachutée comme Audrey Azoulay"
Si une candidature d'Audrey Azoulay à Paris n'est pas encore jouée, ce n'est pas le cas de Myriam El Khomri (à droite) qui le sera bien. © ALAIN JOCARD / AFP

Elle a su faire partir en douceur et sans accroc Christophe Caresche vers de nouveaux horizons. Le député PS sortant de la 18e circonscription de Paris ne se représentera aux législatives comme il l’a indiqué le 10 octobre à l’AFP. Désormais, la voie est donc (presque) libre pour Myriam El Khomri, qui était la suppléante du député réformateur.

La ministre du Travail élue Conseillère de Paris dans le 18e depuis 2008 a écrit cette semaine aux militants de la 18e circonscription de Paris (qui comprend une partie du 9e et une partie du 18e arrondissement) pour présenter sa candidature. Selon le JDD, qui évoque cette lettre, Myriam El Khomri n'hésite par ailleurs pas à balancer sa collègue au gouvernement, la ministre de la Culture Audrey Azoulay, pour mettre en avant ses arguments :

 

"

Je ne suis pas parachutée comme Audrey Azoulay ! Je milite dans le 18e arrondissement depuis près de 18 ans. 

"

Audrey Azoulay n’a pas encore annoncé formellement vouloir être députée en 2017. Sur RTL, le 9 septembre, elle avait toutefois évoqué son "envie" d’être élue à la suite du discours de François Hollande prononcé la veille à Wagram. Cela ne devrait pas être dans la 6e circonscription de Paris, détenue par l’écologiste Cécile Duflot : même si cette circo est "réservée à une femme" issue du PS, selon les informations du Lab, la maire de Paris Anne Hidalgo a mis son veto.

A priori contrainte de se présenter au-delà du périphérique, la ministre de la Culture pourrait jeter son dévolu sur la 2e circonscription du Val-de-Marne, à Créteil, détenue jusqu’ à présent par l’inoxydable maire de Créteil Laurent Cathala. "Je pense qu’elle s’interroge sur son entrée en politique", précise un cadre du PS au Lab.

Quant à Myriam El Khomri, elle attend toujours, en vain, d’être reçue par Anne Hidalgo pour parler des législatives. "La maire de Paris a d’autres choses à faire", a-t-on répondu à la ministre du Travail, selon le JDD. Car Anne Hidalgo avait prévenu : elle ne veut pas voir de membres du gouvernement se présenter en 2017 dans la capitale. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus