Législatives : un député PRG investi par "La République en Marche" refuse l’investiture, "inquiet" de voir Edouard Philippe Premier ministre

Publié à 17h38, le 11 mai 2017 , Modifié à 17h48, le 11 mai 2017

Législatives : un député PRG investi par "La République en Marche" refuse l’investiture, "inquiet" de voir Edouard Philippe Premier ministre

MERCI MAIS NON MERCI – Ça y est, ou presque, on connaît les 428 candidats investis par "La République en marche" pour les élections législatives. Parmi eux, une grosse poignée de députés sortants dont l’élu PRG du Pas-de-Calais Stéphane Saint-André, présent dans la liste des investitures communiquée par le parti d’Emmanuel Macron.

Sauf que.

Sauf que pendant que Richard Ferrand tenait un point presse pour présenter ces candidats, Stéphane Saint-André a publié un communiqué sur Facebook pour expliquer qu’il refuse cette investiture. "Après un échange cet après-midi avec Jean-Paul Delevoye, j’ai décliné l’investiture par la 'République en Marche' aux prochaines élections législatives", écrit-il avant d’explique le pourquoi de ce refus : son inquiétude de voir le juppéiste Edouard Philippe, député-maire LR du Havre, nommé comme Premier ministre. Il poursuit ainsi :

"

Je refuse cette investiture car je n’ai pas pour l’instant une parfaite information des engagements que je devrai prendre et je suis inquiet d’une éventuelle nomination au poste de Premier ministre d’Edouard Philippe qui est un opposant farouche au canal Seine Nord. Cette nomination serait pour moi, président de Voies Navigables de France, une nomination VNF incompatible.

"

Cependant, il accepte de s’inscrire, s'il est réélu, dans la future majorité présidentielle "lorsque les textes proposés iront dans l’intérêt de mes concitoyens et lorsqu’ils seront conformes à mes convictions".

Changera-t-il d’avis si Edouard Philippe n’est pas nommé à Matignon en début de semaine prochaine ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus