L’Emission politique de Wauquiez : pour Calmels, il "faudra bien plus qu’une émission pour inverser sa courbe de popularité"

Publié à 07h52, le 25 janvier 2018 , Modifié à 07h52, le 25 janvier 2018

L’Emission politique de Wauquiez : pour Calmels, il "faudra bien plus qu’une émission pour inverser sa courbe de popularité"
Virginie Calmels et Laurent Wauquiez. © AFP

Comme le PSG qui va jouer sa saison à partir du 14 février contre le Real Madrid en Ligue des champions, Laurent Wauquiez joue, au moins sa saison, lors de ces trois prochains jours.

Le nouveau président de LR, qui doit faire face à une salve de départs de la droite modérée qui ne se retrouve pas dans sa ligne, veut apparaître au yeux des Français qui le connaissent finalement peu comme le principal opposant à Emmanuel Macron. Pour cela, il va enchaîner L’Emission politique sur France 2 ce jeudi 25 janvier puis son premier conseil national de LR, samedi. "Les trois prochains jours seront très délicats pour lui", confie au Parisien un membre, anonyme, du bureau politique de LR.

Surtout, Laurent Wauquiez, qui, selon les sondages, n’est soit pas connu des Français, soit mal vu par une bonne partie de ceux qui savent qui il est, doit pouvoir montrer une autre image de lui. "Ça va être un moment important pour lui qui est souvent diabolisé", reconnaît sa vice-présidente et ancienne juppéiste Virginie Calmels. Qui ajoute :

Là, il va pouvoir s’exprimer directement avec le temps qu’il faut, en évitant les caricatures qu’on peut parfois faire sur lui.

Entre les lignes, on sent poindre les craintes de la numéro 2 de LR qui concède que "la route est longue pour Laurent". Et d’admettre également qu’il "faudra bien plus qu’une émission pour inverser sa courbe de popularité". Une courbe de popularité fragilisée par les départs en grappes de grands élus LR et cadres du parti comme Xavier Bertrand ou Alain Juppé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus