L'entourage d'Arnaud Montebourg lui évite de quitter le mont Beuvray en 4x4 Mitsubishi en lui dégotant une Clio pourrie

Publié à 10h40, le 17 mai 2016 , Modifié à 11h36, le 17 mai 2016

L'entourage d'Arnaud Montebourg lui évite de quitter le mont Beuvray en 4x4 Mitsubishi en lui dégotant une Clio pourrie
Arnaud Montebourg © PHILIPPE DESMAZES / AFP

#COMPOL - La politique se joue sur des détails. Certains auront par exemple noté que, lundi 16 mai, Arnaud Montebourg avait troqué son ensemble jeans / sweat à capuche par un élégant costume bleu marine pour grimper le mont Beuvray. Que percevoir dans ce changement vestimentaire ? Sans doute rien, crieront certains soutiens de l'ancien ministre même si on ne peut s'empêcher de penser, taquins qu'on est, de voir dans cette évolution de l'accoutrement un message politique. Surtout à un an de la présidentielle...

Car les symboles sont importants, surtout en politique. Et ce ne sont pas les dirigeants qui diront le contraire. En témoigne ce moment rapporté par Le Monde et Libération, ce mardi 17 mai. Après son discours, Arnaud Montebourg quitte le mont Beuvray. C'est alors qu'un 4x4 Mitsubishi s'avance pour récupérer l'ancien ministre.

Vous voyez le problème : difficile pour celui qui s'est posé, depuis des années, comme le chantre du Made in France, quitte à poser en marinière, un robot Moulinex dans mains, en une du Parisien Magazine, de partir sous l'œil des caméras dans un véhicule japonais.

Arnaud Montebourg aurait pu se targuer que la firme nippone est en train d'être rachetée par Renault-Nissan mais cela aurait été sans doute trop tiré par les cheveux. Et en plus, on ne parle pas du symbole écologique. Quand il était à Bercy, l'ex-ministre se vantait de se déplacer en Zoé électrique. Forcément, ce départ en 4x4 aurait détonné. Mais heureusement, l'entourage d'Arnaud Montebourg a su gérer cette crise.

Libé raconte la suite :

"

Un gros 4x4 Mitsubishi s’avance. François Kalfon tique aussitôt, et le renvoie discrètement. Il finira par dégoter une Clio pourrie pour emmener le petit entrepreneur adepte du made in France.

 

"

La symbolique de la "Clio pourrie" est en effet beaucoup plus parlante qu'un rutilant 4x4 Mitsubishi. Elle est en tout cas bien plus raccord avec l'image qu'entend renvoyer Arnaud Montebourg à ses électeurs, pardon, à ses marcheurs. Vous imaginez : il aurait pu finir comme Manuel Valls et huit autres ministres qui se sont retrouvés en septembre dernier dans un van Volkswagen diesel en plein scandale pour la marque allemande… C'eût été ballot. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus