Les petits SMS d'excuses d'Emmanuel Macron à François Rebsamen : "Excuse-moi, ma poule"

Publié à 17h29, le 25 août 2015 , Modifié à 06h53, le 26 août 2015

Les petits SMS d'excuses d'Emmanuel Macron à François Rebsamen : "Excuse-moi, ma poule"
Emmanuel Macron et François Rebsamen © PATRICK KOVARIK / AFP

DESOLAY - Avant qu'il ne démissionne de son poste de ministre du Travail, François Rebsamen n'aimait pas trop que certains de ses collègues du gouvernement viennent marcher sur ses plates-bandes. À commencer par Emmanuel Macron. Non mais c'est vrai, pourquoi diable, en plein débat sur sa loi croissance et activité, le ministre de l'Économie n'arrêtait-il pas de parler du marché du travail, ou du monde du travail, ou du code du travail ? N'avait-il pas remarqué la prédominance du mot "travail" dans ces termes ?

Plusieurs fois, donc, François Rebsamen a dû rappeler à Emmanuel Macron que c'était lui et lui seul le ministre du Travail (ou du Chômage pour certains petits rigolos). Il l'a d'ailleurs raconté face caméra le 19 août sur BFMTV alors qu'on lui demandait s'il était difficile d'exister dans l'ombre d'Emmanuel Macron :

 

"

Non, d’ailleurs je lui ai dit : il était ministre de l’Économie, j’étais ministre du Travail et de l’Emploi. J’avais mis les choses au point.

"

La suite de l'histoire est rapportée par L'Express de ce mercredi 26 août. Face aux remontrances, le patron de Bercy s'est en effet fendu de petits SMS d'excuse. L'hebdomadaire écrit :

"

À quelques reprises, François Rebsamen doit rappeler qu'il est le ministre du Travail. Macron lui envoie alors des SMS désarmants : 'Excuse-moi, ma poule', écrit-il à son aîné.

"

Eh bien oui, il est comme ça Emmanuel Macron : un peu familier. Mais cela a dû fonctionner puisque aucune crise majeure n'a semblé s'établir entre les deux ministres. Peut-être, afin d'éviter d'énerver son interlocuteur, Emmanuel Macron avait-il pris soin de ne pas envoyer son message au beau milieu de la nuit, comme il en a parfois l'habitude…

Outre les habitudes langagières du ministre, cette propension à s'intéresser au domaine du travail a tout de même un intérêt politique. François Rebsamen sur le départ, il se murmure qu'Emmanuel Macron pourrait récupérer l'emploi en sus du portefeuille qu'il a déjà actuellement.

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Manuel Valls sur les SMS nocturnes d'Emmanuel Macron : "Mais il est dingue !"

François Rebsamen : "Le ministre du Travail ne peut pas, à lui seul, endiguer la hausse du chômage"

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.fr : 

Rebsamen : "Je quitte ce ministère à regrets"

Du rab sur le Lab

PlusPlus