Les simplifications grossières de la bataille scolaire

Publié à 21h18, le 19 mai 2015 , Modifié à 21h26, le 19 mai 2015

Les simplifications grossières de la bataille scolaire
François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem visitent le collège Jules Vernes, aux Mureaux, près de Paris, le 7 mai 2015 © PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Image Olivier Duhamel

Olivier Duhamel

Notre éditorialiste liste les affrontements idéologiques caricaturaux sur la réforme du collège, camp contre camp, thème par thème, gauche contre droite.

> Égalitaristes contre Élitistes

> Pédagogues contre Républicains

Savoir des transmissions contre Transmission des savoirs

Sociologues contre Philosophes

Progressistes contre Conservateurs

Diversité contre Identité nationale

Histoire globale contre Récit national

2ème langue pour tous et Chinois, arabe contre Classes bilangues et Latin, grec

Contre l'ennui VS Pour l'autorité

Chacun peut allonger la liste. Et si tout cela était incroyablement exagéré, vu la modestie de la réforme, désespérément simpliste, vu que la plupart de ces préférences peuvent être cumulées ? 

Un exemple pour conclure : les pédagogues veulent lutter contre l'ennui à l'école, les républicains veulent assurer l'autorité au collège. En quoi l'un empêcherait l'autre ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus