Les vœux papiers en mode "Twitter" d’un député PS

Publié à 11h14, le 09 janvier 2013 , Modifié à 16h04, le 09 janvier 2013

Les vœux papiers en mode "Twitter" d’un député PS

CES CODES DU WEB QUI S'ETENDENT IRL – En ce début d’année, les politiques rivalisent d’originalité pour leurs cartes de vœux. Parmi eux, le député et maire PS d’Asnières, Sébastien Pietrasanta qui sort une carte de vœux et d’invitation à ses vœux en version papier mais… en format Twitter.

Sur la forme, cette carte de vœux sort de l’ordinaire car elle reprend sur papier des codes du web et donc du réseau social Twitter où l’élu des Hauts-de-Seine est très actif. 

L’entourage du député nous apprend que ces cartes "vont être distribuées en début de semaine prochaine (semaine du 14 janvier, ndlr) auprès des forces vives de la circonscription". A savoir les associations, les politiques, les institutions ou les amis pour les convier à ses vœux où seront présents, à Asnières, Manuel Valls, et à Colombes, Claude Bartolone.

Une version numérique "avec interface" est également prévue. Ce qu’un proche de Sébastien Pietrasanta explique au Lab :

L'idée est de faire la même carte en version web. Mais avec la possibilité d'utiliser les options visibles comme envoyer un message au député ou aller sur son compte Twitter.

Sur le fond, que révèle-t-elle ?

>> Internet, les réseaux sociaux et particulièrement Twitter sont entrés dans les mœurs de la communication politique. Ainsi, même pour des vœux "papiers", les codes du numérique sont repris.

>> Sébastien Pietrasanta, 35 ans, fait partie de la nouvelle génération de députés socialistes qui ont débarqué en juin pour la première fois à l’Assemblée nationale. Une génération surnommée "génération Tchatche" par le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, et qui apporte avec elles ses usages du web et des nouvelles technologies. Des outils dont ils se servent pour s'imposer médiatiquement dans un univers parlementaire plutôt cloisonné.

Du rab sur le Lab

PlusPlus