Loi Renseignement : Des élus de gauche téléphonent aux députés pour faire changer leur vote

Publié à 17h03, le 04 mai 2015 , Modifié à 17h12, le 04 mai 2015

Loi Renseignement : Des élus de gauche téléphonent aux députés pour faire changer leur vote
Julien Bayou et Pierre Laurent le 4 mai / Capture d'écran via compte Twitter de Pierre Laurent

#24havant1984 - Bernard Cazeneuve proposait de créer son propre hashtag pour défendre sa loi renseignement ? Les opposants de gauche au projet ont eux décidé de lancer une journée de mobilisation ce 4 mai contre le projet de loi qui sera débattu dès le 5 mai à l'Assemblée nationale.

Le nom de code ? "24 heures avant 1984", en référence au roman de George Orwell qui se déroule dans une société épiée par un régime totalitaire symbolisé par le slogan "Big Brother is watching you".

Réunis dans le 11ème arrondissement de Paris, les organisateurs, dont Julien Bayou, porte-parole national d'Europe Écologie Les Verts, ont décidé d'appeler tous les députés français pour connaître leur position sur la loi et pour éventuellement changer leur vote.

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, était ainsi présent pour participer à l'opération télémarketing. Avec des beaux post-it en forme de coeur pour identifier les députés votant contre le projet.

Sachez-le, Eva Joly a également pris part à cette intense séance de lobbying téléphonique.

Si certains députés se sont déjà positionnés contre, comme la députée Nouvelle Donne Isabelle Attard, d'autres préfèrent garder leur vote secret, comme le relève Raquel Garrido, membre du Front de gauche. Notamment Jean-François Copé qui prépare peut-être sa candidature à la primaire UMP de 2016.

Quelque soient les changements apportés au texte lors de son passage à l'Assemblée, François Hollande a déjà annoncé vouloir saisir le Conseil Constitutionnel sur cette loi.

>> A lire aussi sur le Lab

- Loi renseignement : le gouvernement victime d'un méchant effet streisand après la suppression de commentaires sur sa page Facebook

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus