Macron met en garde ses ministres : "c’est du pipi de chat, ce qui me remonte actuellement de certaines de vos notes"

Publié à 07h13, le 31 juillet 2017 , Modifié à 11h17, le 01 août 2017

Macron met en garde ses ministres : "c’est du pipi de chat, ce qui me remonte actuellement de certaines de vos notes"
Emmanuel Macron. © AFP

#PIPIDECHAT - Une côte de popularité qui chute, une polémique sur la baisse des APL ou sur le budget des armées avec démission du chef d'état-major, des débuts délicats de sa majorité LREM à l’Assemblée nationale, un gouvernement plutôt discret à quelques rares exceptions près… Première tempête pour Emmanuel Macron depuis qu’il a posé ses valises à l’Elysée. Alors, le chef de l’Etat veut revoir sa méthode, selon les mots du Figaro, et reprendre la main à tous les niveaux. 

Et cela passe par une mise en garde envers son gouvernement. Comme le révèle Le Figaro de ce lundi 31 juillet, Emmanuel Macron a recadré ses ministres lors du conseil des ministres du 12 juillet sur les notes que ces derniers lui font parvenir :

"

C’est du pipi de chat, ce qui me remonte actuellement de certaines de vos notes.

"

Et le Président de poursuivre, prévenant qu’en suivant un tel chemin, certains des membres du gouvernement allaient "disparaître" dans les six mois :

"

Ne vous laissez pas enfermer dans le confort des documents rédigés par vos administrations. Certes, cela peut vous paraître sympathique et confortable de vous placer entre leurs mains. Mais vous verrez, dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu.

"

Un bon coup de pression présidentiel pour remotiver les troupes ou tout du moins les garder sous tension alors qu’une partie du gouvernement est issu de la société civile et n’a pas l’expérience politique pour s’imposer face aux administrations centrales.

Cette mise en garde s’inscrit dans une période plus délicate pour l’exécutif, qui veut reprendre la main avant les réformes prévues pour la rentrée.

[Edit 1er août] L'Elysée dément

Auprès du Lab, l'Elysée dément ces propos attribués à Emmanuel Macron lors du Conseil des ministres du 12 juillet. "Il n'a pas dit ça, ce n'est pas son langage et encore moins en Conseil des ministres", assure-t-on au Lab.

Du rab sur le Lab

PlusPlus